www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Si notre salut est acquis éternellement, pourquoi la Bible nous met-elle si sévèrement en garde contre l’apostasie ?"

Réponse :
La raison pour laquelle la Bible nous met sévèrement en garde contre l’apostasie, c’est qu’une vraie conversion se mesure au fruit qu’elle produit. Quand Jean le Baptiste baptisait la foule dans le Jourdain, il avertissait ceux qui pensaient être justes : « produisez donc du fruit digne de la repentance » (Matthieu 3 : 7). Jésus avertissait ceux qui l’écoutaient, lors du Sermon sur la Montagne, que tout arbre se reconnaît à son fruit (Matthieu 7 : 16) et que tout arbre qui ne portera pas du bon fruit sera coupé et jeté au feu (Matthieu 7 : 19).

Le but de ces avertissement est de remettre en question ce que certains appellent « « la foi facile ». En d’autres mots, suivre Jésus est bien plus que de dire « je suis chrétien ». Toute personne peut confesser Christ comme Sauveur, mais ceux qui sont réellement sauvés produiront un fruit visible. Certes, on peut se demander ce que l’on met derrière le mot « fruit ». L’exemple le plus clair du fruit chrétien peut être trouvé dans Galates 5 : 22-23 où Paul décrit le fruit du Saint Esprit : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi. Il existe aussi d’autres types de fruit chrétien (tels que la louange, le gain des âmes), mais cette liste nous fournit un bon récapitulatif des attitudes que le chrétien doit avoir. Les vrais croyants manifesteront ces attitudes dans leur vie, de façon croissante, au fur et à mesure qu’ils progresseront dans leur marche chrétienne (2 Pierre 1 : 5-8).

Ce sont ces vrais disciples, portant du fruit, qui bénéficient de la garantie d’un salut éternel, et ils persévèreront jusqu’au bout. Il y a de nombreux passages des Ecritures qui attestent cela. Romains 8 : 29-30 met en évidence « la chaîne d’or » du salut en soulignant que ceux que Dieu a connus d’avance, Il les a aussi prédestinés, appelés, justifiés et glorifiés – aucune perte ne s’est produite. Philippiens 1 : 6 nous dit que l’œuvre que Dieu a commencée en nous, Il l’achèvera parfaitement. Ephésiens 1 : 13-14 nous enseigne que Dieu nous a scellés du Saint Esprit en Christ, comme gage de notre héritage jusqu’à ce que nous rentrions en sa possession. Jean 10 : 29 affirme que nul ne peut ravir les brebis de Sa main. Et il y a encore bien d’autres passages qui vont dans le même sens – les vrais croyants sont assurés éternellement de leur salut.

Tous ces passages mettant en garde contre l’apostasie servent deux objectifs principaux. Premièrement, ils exhortent les vrais croyants à vérifier « leur appel et leur élection ». Paul nous dit dans 2 Corinthiens 13 : 5 de nous examiner nous-mêmes pour savoir si nous sommes dans la foi. C’est quand les croyants sont de véritables disciples de Jésus-Christ, portant du fruit, que le salut est rendu manifeste. Les chrétiens portent du fruit en fonction de leur niveau d’obéissance et de leurs dons spirituels, mais tous les chrétiens portent du fruit ; et nous devrions avoir la preuve de cela en nous examinant nous-mêmes.

Dans une vie chrétienne, il y a aura des périodes où aucun fruit ne sera visible. Ce sont des temps de péché et de désobéissance. Ce qui arrive dans ces périodes de longue désobéissance, c’est que Dieu nous enlève l’assurance du salut. C’est pour cela que David dans le Psaume 51 demanda à Dieu de ne pas lui enlever « la joie du salut » (Psaume 51 : 12). Nous perdons la joie du salut lorsque nous vivons dans le péché. C’est pourquoi la Bible nous exhorte : « examinez-vous vous-mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi ; éprouvez-vous vous-mêmes » (2 Corinthiens 13 : 5). Quand un vrai chrétien fait son propre examen et ne constate aucun fruit récent, cela devrait le conduire à une sérieuse repentance et l’amener à se tourner à nouveau vers Dieu.

Deuxièmement, tous ces passages contre l’apostasie sont là aussi pour attirer l’attention sur les apostats afin que nous puissions les reconnaître. Un apostat est quelqu’un qui abandonne sa foi religieuse. D’après la Bible, il est clair que les apostats sont des personnes qui ont confessé leur foi en Jésus-Christ, mais qui ne l’ont jamais véritablement reçu comme leur Sauveur. Matthieu 13 : 1-9 (la parabole du Semeur) illustre ce fait très clairement. Dans cette parabole, un semeur sème une semence, qui symbolise la Parole de Dieu, sur quatre types de sols : un sol dur, pierreux, un sol plein de mauvaises herbes et un sol fraîchement labouré. Ces sols correspondent à quatre sortes de réponses à l’évangile. Le premier représente le refus clair et net, tandis que les trois autres représentent différents niveaux d’acceptation. Le sol pierreux et le sol envahi de mauvaises herbes représentent des personnes qui ont tout d’abord répondu favorablement à l’annonce de l’évangile, mais quand la persécution est venue (le sol pierreux) ou les soucis du monde les ont accablés (le sol envahi de mauvaises herbes), ils se sont détournés. Jésus est très clair concernant ces deux types de réponses. Bien qu’ils aient initialement « accepté » l’évangile, ils n’ont jamais porté du fruit parce que la semence (de l’évangile) n’a jamais pénétré le sol de leur cœur. Seul le quatrième sol, qui avait été « préparé » par Dieu, était en mesure de recevoir la semence et de porter du fruit. Une fois de plus, Jésus dit dans le Sermon sur la Montagne « ceux qui me disent Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux (Matthieu 7 : 21).

Il peut sembler paradoxal que la Bible mette en garde contre l’apostasie et qu’en même temps elle déclare qu’un vrai croyant ne peut pas apostasier. Pourtant, c’est bien ce que la Bible dit. 1 Jean 2 : 19 précise que ceux qui apostasient apportent eux-mêmes la démonstration qu’ils n’étaient pas de vrais croyants. Les avertissements bibliques contre l’apostasie doivent donc être un avertissement pour ceux qui sont «dans la foi » et qui ne l’ont jamais véritablement reçue. Les Ecritures, comme c’est le cas de Hébreux 6 : 4-6 et Hébreux 10 : 26-29, sont des avertissements en direction de « prétendus » croyants, afin qu’ils s’examinent eux-mêmes et réalisent que s’ils sont dans l’apostasie, ils ne sont pas sauvés. Matthieu 7 : 22-23 indique que ces « prétendus » croyants que Dieu rejette ne sont pas perdus parce qu’ils ont perdu leur foi, mais à cause du fait que Dieu ne les a jamais connus.

Il y a beaucoup de gens qui veulent s’identifier à Jésus. Qui ne veut pas la vie éternelle et la bénédiction ? Mais Jésus nous avertit : nous devons évaluer le coût exigé pour être ses disciples (Luc 9 : 23-26, 14 : 25-33). Les vrais croyants ont évalué ces coûts, tandis que les apostats ne l’ont pas fait. Les apostats sont des personnes qui, lorsqu’elles quittent la foi, apportent la preuve qu’ils n’ont jamais été sauvés la première fois (1 Jean 2 : 19). L’apostasie n’est pas une perte du salut, mais bien la démonstration que le salut n’a jamais vraiment été acquis.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.