www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Pourquoi Dieu autorise-t-il la polygamie et la bigamie dans la Bible ?"

Réponse :
La question de la polygamie est très intéressante dans la mesure où beaucoup de personnes aujourd’hui estiment qu’elle est immorale alors que la Bible ne la condamne nulle part de façon explicite. Le premier exemple de polygamie fut celui de Lémec dans Genèse 4 : 19 : « Lémec prit deux femmes ». Plusieurs hommes importants de l’Ancien Testament étaient polygames. Abraham, Jacob, David, Salomon, et bien d’autres avaient plusieurs femmes. Dans 2 Samuel 12 : 8, Dieu, s’exprimant par la bouche du prophète Nathan, déclara que si les épouses et les concubines de David n’avaient pas été assez nombreuses, il lui en aurait procuré encore bien plus. Selon 1 Rois 11 : 3, nous voyons que Salomon avait 700 femmes et 300 concubines (essentiellement des femmes de rang social inférieur). Que pouvons-nous déduire de tous ces exemples de polygamie dans l’Ancien Testament ? Il y a trois questions que nous devons nous poser : 1) Pourquoi Dieu a-t-il permis la polygamie dans l’Ancien Testament ? 2) Comment Dieu voit-il la polygamie aujourd’hui ? 3) Pourquoi y a-t-il eu un changement ?

1) Pourquoi Dieu autorisa-t-il la polygamie dans l’Ancien Testament ? La Bible n’explique pas en détail les raisons pour lesquelles Dieu autorisa la polygamie. Si nous tentons d’avancer des hypothèses sur le silence de Dieu, il y a quelques éléments clés à considérer. Premièrement, il y a toujours eu dans le monde plus d’hommes que de femmes. Les statistiques actuelles montrent qu’approximativement 50.5% de la population mondiale est composée de femmes, et 49.5% d’hommes. En présumant que les pourcentages étaient à peu près identiques dans ce temps-là, et multiplié par des millions de personnes, le résultat serait probablement des dizaines de milliers de femmes en plus par rapport aux hommes. Deuxièmement, la guerre à cette époque-là était tout particulièrement violente et il y avait un taux de mortalité extrêmement élevé : ce qui aurait encore aggravé le surplus de femmes par rapport aux hommes. Troisièmement, à cause des types de sociétés très patriarcales, il était quasiment impossible pour une femme non mariée de subvenir toute seule à ses propres besoins. Le plus souvent, les femmes n’avaient reçu aucune éducation et n’avaient que très peu de bagages. Les femmes à cette époque-là comptaient sur leurs pères, leurs frères, et leurs maris pour subvenir à leurs besoins et les protéger. Les femmes non mariées étaient fréquemment exposées à la prostitution ou à l’esclavage. La différence significative entre le nombre de femmes et le nombre d’hommes aurait donc laissé un très grand nombre de femmes dans une situation plus qu’indésirable.

Il semblerait donc que Dieu ait autorisé la polygamie pour protéger et pourvoir aux besoins des femmes qui n’auraient de toute façon pas pu trouver de maris. Bien que ce ne fût pas l’idéal que de vivre dans une maison en situation de polygamie, cela était toutefois un moindre mal par rapport à d’autres alternatives comme la prostitution, l’esclavage ou la disette. Outre le fait de protéger et de pourvoir aux besoins de ces femmes, la polygamie permettait une croissance plus rapide de l’humanité, répondant ainsi au commandement de Dieu « … soyez féconds et multipliez-vous, répandez-vous sur la terre et multipliez sur elle » (Genèse 9 : 7). Les hommes sont capables de faire tomber enceintes plusieurs femmes en même temps, entraînant ainsi une plus rapide croissance de la population humaine que si chaque homme procréait un enfant par an.

2) Quel est aujourd’hui le point de vue de Dieu sur la polygamie ? Même lorsqu’elle autorise la polygamie, la Bible présente la monogamie comme étant ce qui est le plus proche du projet de Dieu pour le mariage. La Bible dit que l’intention initiale de Dieu était qu’un homme épouse une seule et unique femme : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair » (Genèse 2 : 24). Alors que Genèse 2 : 24 décrit ce qu’est le mariage sans préciser pour autant le nombre de personnes impliquées, il faut remarquer cependant l’usage constant du singulier. Dans Deutéronome 17 : 14-20, Dieu dit que les rois n’étaient pas supposés multiplier le nombre de leurs épouses (ni de leurs chevaux ni de l’or). Bien que cela ne puisse être interprété comme un commandement de Dieu stipulant que les rois doivent être monogames, on peut toutefois comprendre que le fait d’avoir plusieurs femmes peut être source de nombreux problèmes. Et la vie de Salomon en est une belle illustration (1 Rois 11 : 3-4).

3) Dans le Nouveau Testament, 1 Timothée 3 : 2, 12 et Titus 1 : 6 indiquent « le mari d’une seule femme » dans la liste des qualifications qui sont exigées chez les responsables spirituels de l’église. Mais il y a débat autour de cette question, sur son sens précis. Cette phrase en effet pourrait littéralement être traduite par «le mari d’une seule femme ». Que cette phrase soit en lien direct ou non avec la polygamie, en aucune façon un polygame ne peut être considéré comme « mari d’une seule femme » Bien que ces qualifications soient celles qui sont exigées chez les responsables spirituels, elles devraient pouvoir s’appliquer à tous les chrétiens. Tous les chrétiens ne devraient-ils pas être « irréprochables….sobres, modérés, réglés dans leur conduite, hospitaliers, propres à l’enseignement, ne s’adonnant ni au vin, ni à la violence, mais indulgents, pacifiques,, désintéressés » (1 Timothée 3 : 2-4) ? Si nous sommes appelés à être saints (1 Pierre 1 : 16), et si ces normes sont saintes pour les anciens et les diacres, alors elles sont saintes pour tous.

Ephésiens 5 : 22-33 parle des relations entre époux et épouses. Quand il mentionne le mari (singulier), il se réfère aussi à la femme (singulier). « Car le mari est le chef de la femme (singulier)… Celui qui aime sa femme (singulier) s’aime lui-même…. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme (singulier), et les deux deviendront une seule chair… Que chacun de vous aime sa femme (singulier) comme lui-même et que la femme (singulier) respecte son mari -(singulier) ». Par contre, dans un passage parallèle, Colossiens 3 : 18-19 parle de maris et de femmes au pluriel, mais il est clair là que Paul s’adresse aux maris et aux femmes des croyants de Colosses, et ne signifie pas qu’un mari doit avoir plusieurs femmes. Par contre, Ephésiens 5 : 22-23 fait bien une description de ce que doit être la relation entre un mari et sa femme. Si la polygamie devait être admise, toute l’illustration de la relation qui unit le Christ avec Son corps (l’Eglise) et la relation entre un époux et son épouse serait purement et simplement annihilée.

4) Pourquoi cela a-t-il changé ? Il ne s’agit pas tant de ne plus permettre quelque chose qu’il autorisait auparavant, mais de restaurer le mariage tel qu’initialement Dieu l’a voulu. Même en remontant jusqu’à Adam et Eve, la polygamie n’était pas dans l’intention initiale de Dieu. Dieu semble l’avoir autorisée, simplement pour solutionner un problème, mais ce n’est pas l’idéal souhaité. Dans beaucoup de sociétés modernes, il n’y a plus besoin de la polygamie. Dans beaucoup de cultures aujourd’hui, les femmes sont en capacité de pourvoir à leurs besoins et de se protéger – rendant ainsi inutile le seul aspect positif de la polygamie. Beaucoup de pays modernes déclarent même toute forme de polygamie illégale. Selon Romains 13 : 1-7, nous devons obéir aux lois établies par le gouvernement. Le seul cas où la désobéissance aux lois est permis par l’Ecriture, c’est lorsque la loi est en contradiction avec les commandements de Dieu (Actes 5 : 29). Puisque Dieu avait seulement autorisé la polygamie mais ne l’avait point ordonnée, une loi qui interdit la polygamie devrait être respectée.

Existe-t-il certaines circonstances dans lesquelles la polygamie peut encore être admise de nos jours ? Peut-être, mais il est difficile d’imaginer qu’il n’y aurait aucune autre solution possible. A cause de l’aspect du mariage en « une seule chair », la nécessité absolue d’unité et d’harmonie dans le mariage, et l’absence de tout besoin réel de la polygamie, nous croyons fermement que la polygamie n’honore pas Dieu et qu’elle ne fait pas partie du plan de Dieu pour le mariage.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.