www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Comment allons-nous vivre nos vies à la lumière du retour du Christ ?"

Réponse :
Nous croyons que le retour de Christ est imminent, c’est-à-dire que son retour pourrait avoir lieu à tout moment. Nous, avec l’apôtre Paul, nous attendons « la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ (Tite 2 : 13). Sachant que le Seigneur pourrait revenir dès aujourd’hui, certains sont tentés d’arrêter tout ce qu’ils sont en train de faire et juste « attendre » sa venue.

Mais il y a une grande différence entre savoir que Jésus peut revenir aujourd’hui et savoir qu’il va revenir aujourd’hui. Jésus a bien dit : « nul ne connaît ni le jour ni l’heure » (Matthieu 24 : 36). Le moment de sa venue est quelque chose que Dieu n’a révélé à personne, ainsi jusqu’à ce qu’il nous appelle à Lui, nous devrions continuer à Le servir. Dans la parabole des dix talents, le roi qui va s’en aller donne à ses serviteurs l’ordre de « les faire valoir jusqu’à ce que je revienne » (Luc 19 : 13 KJV).

Le retour de Christ est toujours présenté dans l’Ecriture comme une motivation importante de l’action, et non comme un encouragement à cesser toute activité. Dans 1 Corinthiens 15 : 58, Paul conclue son enseignement sur l’enlèvement en disant « Consacrez-vous toujours pleinement à l’œuvre du Seigneur ». Dans 1 Thessaloniciens 5 : 6, Paul conclue son enseignement sur la venue du Christ dans ces termes : « Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres ». Le projet de Jésus à notre égard n’a jamais été que nous nous retranchions comme si nous « soutenions un siège ». Bien au contraire, nous devons travailler tant que nous le pouvons. « La nuit vient, où personne ne peut travailler » (Jean 9 : 4).

Les apôtres vivaient et servaient avec l’idée que Jésus pouvait revenir pendant qu’ils étaient encore en vie ; que serait-il advenu s’ils avaient cessé leur travail et s’étaient contentés d’ « attendre » ? Non seulement ils auraient désobéi à ce commandement du Christ : « allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création » (Marc 16 : 15), mais l’Evangile ne se serait jamais répandu. Les apôtres avaient compris que le retour imminent de Jésus signifiait pour eux qu’ils devaient d’autant plus s’occuper de faire l’œuvre de Dieu. Ils vivaient pleinement leur vie, comme si chaque jour était le dernier. Nous aussi, nous devrions considérer chaque jour comme un don et le vivre pleinement pour glorifier Dieu.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.