www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Une créature si merveilleuse ? Que signifie cette expression ?"

Réponse :
Le Psaume 139 : 14 déclare « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse … et mon âme le reconnaît bien ». Le contexte de ce verset évoque la nature incroyable de notre corps physique. Le corps humain est l’organisme le plus complexe et le plus singulier de l’univers ; et cette complexité et ce caractère unique du corps humain en disent long sur l’esprit de son Créateur. Chaque aspect de notre corps, jusque dans la plus petite cellule microscopique, révèle combien ce corps est étonnamment et merveilleusement.

Les ingénieurs savent comment concevoir des poutres à la fois solides et légères : en plaçant le matériel solide sur les bords extérieurs de la section transversale et en remplissant l’intérieur par un matériel plus léger et plus faible. Ceci à cause du fait que les pressions les plus fortes se produisent sur la surface d’une structure essentiellement aux points de flexion ou de tension habituels. La coupe transversale d’un os humain révèle que la substance la plus solide se trouve du côté extérieur, alors que l’intérieur est utilisé comme une usine de fabrication des cellules sanguines de différentes sortes. Si vous examinez une caméra sophistiquée avec sa capacité de laisser pénétrer plus ou moins la lumière selon les besoins et sa capacité de mettre au point automatiquement une image sur un champ visuel très large, vous trouvez là exactement les imitations répétées de l’opération d’un œil humain. De plus, comme nous avons deux globes oculaires, nous avons aussi une perception en profondeur des choses, ce qui nous donne la capacité de juger à quelle distance se trouve un objet.

Le cerveau humain aussi est un organe stupéfiant et merveilleusement bien fait. Il a la faculté d’apprendre, de raisonner, et de contrôler un si grand nombre de fonctions automatiques comme le rythme cardiaque, la pression du sang, la respiration ; la faculté de maintenir l’équilibre pour que nous puissions marcher, courir, nous tenir debout, nous asseoir, et tout cela pendant qu’il est en train de se concentrer parallèlement sur autre chose. Les ordinateurs sont peut-être supérieurs au cerveau humain pour ce qui est de leur puissance en calcul pur, mais ils sont primitifs quand il s’agit d’exécuter la plupart des tâches qui touchent au raisonnement. Le cerveau a aussi une étonnante capacité de s’adapter. Au cours d’une expérience, quand des gens ont mis des lunettes qui faisaient paraître le monde à l’envers, et bien leur cerveau a rapidement réagi et a réinterprété l’information reçue en restituant une vision du monde normale. Quand d’autres personnes avaient les yeux bandés pendant de longues périodes de temps, le « centre de la vision » du cerveau était rapidement utilisé pour d’autres fonctions. Il y a aussi le fait étonnant qui se produit quand des gens déménagent dans une maison près d’une voie ferrée : très rapidement le bruit des trains est « filtré » par leur cerveau, et ils n’ont plus conscience du bruit.

Si on aborde le champ de la miniaturisation, le corps humain est aussi un vrai et merveilleux miracle. Par exemple, l’information qui est nécessaire pour la reproduction d’un corps humain tout entier, jusque dans ses moindres détails, est stockée dans le brin ADN à double hélice que l’on trouve dans le noyau de chacune des milliards de cellules que contient le corps humain. Et le système d’information et de contrôle représenté par notre système nerveux est étonnamment compact en comparaison des inventions humaines plus moins perfectionnées que sont les fils et les câbles optiques. Chaque cellule, autrefois appelée une « simple » cellule, est une véritable petite usine qui n’a pas encore été complètement saisie par l’homme. Les microscopes devenant de plus en plus puissants, d’incroyables images de la cellule humaine commencent à nous parvenir.

Considérons maintenant l’unique cellule fécondée d’une vie humaine nouvellement conçue. A partir de cette unique cellule dans l’utérus, vont se développer les différentes sortes de tissus, d’organes, et de systèmes, œuvrant toutes ensemble, exactement au bon moment, dans un processus d’une coordination stupéfiante. Prenons un exemple : le trou dans le septum entre les deux ventricules dans le cœur du nouveau-né. Le trou se ferme exactement à un instant précis du processus de la naissance pour permettre l’oxygénation du sang à partir des poumons, ce qui n’arrive pas tant que le bébé est dans le ventre de la mère, puisqu’il reçoit alors l’oxygène par le cordon ombilical.

En outre, le système immunitaire du corps humain est capable de combattre un très grand nombre d’ennemis et de se remettre aussi bien des plus petites réparations (y compris la réparation de fragments ADN abîmés) que des plus importantes (réparations osseuses et récupération de très graves accidents). Oui, il y a aura des maladies qui peut-être auront raison du corps avec son vieillissement, mais nous n’avons pas idée de combien de fois dans une vie notre système immunitaire nous a sauvés.

Les diverses fonctions du corps humain sont également incroyables. Par exemple, la capacité de manier de très gros objets lourds comme de manipuler un objet fragile sans le briser, ce qui est tout aussi impressionnant. Nous pouvons tirer à l’arc avec une flèche et atteindre à plusieurs reprises une cible éloignée, tapoter très rapidement sur le clavier d’un ordinateur sans penser aux touches, ramper, marcher, courir, tournoyer, grimper, nager, faire des pirouettes et des culbutes, mais aussi accomplir des tâches simples comme dévisser une ampoule, brosser ses dents ou lacer ses chaussures – et ceci toujours sans réfléchir. Mais l’homme doit encore inventer et programmer un robot qui soit en mesure d’exécuter un éventail aussi large de tâches et de mouvements.

La fonction de l’appareil digestif et de ses organes, la longévité du cœur, la formation et la fonction des nerfs et des vaisseaux sanguins, la purification du sang par les reins, la complexité de l’oreille moyenne et interne, les sens du goût et de l’odorat, et tellement d’autres choses que nous comprenons à peine – toutes ces fonctions sont chacune une vraie merveille en soi que l’homme est incapable de reproduire. Vraiment, nous sommes des créatures si merveilleuses. Nous sommes tellement reconnaissants de connaître le Créateur – au travers de Son Fils, Jésus-Christ – et de nous émerveiller non seulement de Le connaître mais surtout de Son amour (Psaume 139 : 17-24).

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.