www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Quelle est la différence entre différences Catholiques Protestants ?"

Réponse :
Il y a plusieurs différences très importantes entre les Catholiques et les Protestants. Bien que des efforts aient été entrepris, au cours des dernières années, en vue de trouver un terrain d’entente entre les deux groupes, les différences demeurent, et sont aujourd'hui tout aussi significatives qu'elles l’étaient au début de la Réforme Protestante. Voici un bref résumé de quelques-unes des différences majeures.

L’une des premières différences majeures entre le Catholicisme et le Protestantisme concerne la question de la suffisance et de l'autorité des Ecritures. Les Protestants croient que la Bible est l’unique source de la révélation spéciale de Dieu à l'humanité, et qu’elle nous enseigne donc tout ce qu’il faut pour être sauvé du péché. Les Protestants considèrent la Bible comme la norme par laquelle tout comportement chrétien doit être mesuré. Cette croyance est communément appelée la "Sola Scriptura" et fait partie des "Cinq Solas" (sola veut dire "seul" en latin) nés de la Réforme Protestante comme des résumés de certaines différences significatives entre Catholiques et Protestants.

Bien que plusieurs versets bibliques établissent l’autorité et la suffisance de la Bible pour toutes les questions liées à la foi et à la pratique, l’un des versets les plus clairs à ce sujet est 2 Timothée 3:16, où nous voyons que " Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre." Les Catholiques rejettent la doctrine de la "Sola Scriptura" et ne croient pas que la Bible seule est suffisante. Ils croient que la Bible et la tradition catholique sacrée ont une autorité égale sur le chrétien. Beaucoup de doctrines catholiques, telles que le purgatoire, la prière aux saints, l’adoration ou la vénération de Marie, etc. n’ont pratiquement aucune base dans les Ecritures, mais sont uniquement fondées sur des traditions catholiques. Particulièrement, le rejet de la "Sola Scriptura" par l’Eglise catholique romaine et son insistance sur le fait que la Bible et sa "tradition sacrée" sont d’autorité égale, constituent une atteinte à la suffisance, à l'autorité et à la perfection de la Bible. La considération des Ecritures est à la base de la plupart, sinon de l’ensemble des différences entre Catholiques et Protestants.

Une autre différence majeure, mais étroitement liée à la précédente, entre le Catholicisme et le Protestantisme concerne l’œuvre et l'autorité du Pape. Selon le catholicisme, le Pape est le "Vicaire de Jésus-Christ" (un vicaire est un remplaçant), et occupe la place de Jésus comme la tête visible de l'Eglise. En cette qualité, il a le pouvoir de parler "ex cathedra " (avec autorité sur les questions relatives à la foi et à la pratique) et, dans ces circonstances, ses enseignements sont considérés comme infaillibles et obligatoires pour tous les chrétiens. D'autre part, les Protestants croient qu'aucun être humain n'est infaillible, et que seul Christ est le chef de l'église. Les catholiques s'appuient sur la succession apostolique pour essayer de justifier l'autorité du Pape. Mais les Protestants croient que l'autorité de l'église ne provient pas de la succession apostolique, mais plutôt de la Parole de Dieu. Le pouvoir et l'autorité spirituels ne reposent aux mains d'un simple homme, mais dans la Parole de Dieu consignée dans les Ecritures. Bien que le Catholicisme enseigne que seule l'Eglise Catholique est capable d'interpréter correctement la Bible, les Protestants croient que la Bible enseigne que Dieu a envoyé le Saint-Esprit pour habiter dans les tous croyants nés de nouveau, leur permettant ainsi de comprendre le message de la Bible.

Cela apparaît clairement dans des passages tels que Jean 14:16-17 : " Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous." (Voir également Jean 14:26 et 1 Jean 2:27). Tandis que le Catholicisme enseigne que seule l'Eglise Catholique a l'autorité et le pouvoir d'interpréter la Bible, le Protestantisme reconnaît la doctrine biblique du sacerdoce de tous les croyants, et affirme que chaque chrétien peut s'appuyer sur le Saint-Esprit afin d'être conduit dans la lecture et l'interprétation de la Bible.

Une troisième différence majeure entre le Catholicisme et le Protestantisme concerne la manière dont nous sommes sauvés. Un autre des "Cinq Solas" de la Réforme est la "Sola Fide" (la foi seule), qui est une affirmation de la doctrine biblique selon laquelle la justification n’est possible que par la grâce seule au moyen de la foi seule par Christ seul. (Ephésiens 2:8-10). Cependant, selon le Catholicisme romain, l'homme ne peut être sauvé uniquement par la foi en Christ seul. Ils enseignent que le chrétien doit compter sur la foi plus les "œuvres méritoires" pour être sauvé. Parmi les éléments essentiels de la doctrine catholique du salut se trouvent les sept sacrements, à savoir : le baptême, la confirmation, l'eucharistie, la pénitence, l'onction des malades, les Saints Ordres, et le mariage. Les protestants croient que sur la base de la foi en Christ seul, les croyants sont justifiés par Dieu, tous leurs péchés ayant été expiés par Christ sur la croix et sa justice leur ayant été imputée. Pour leur part, les Catholiques croient que la justice de Christ est communiquée au croyant par "grâce au moyen de la foi," mais qu'elle n'est pas suffisante en soi pour la justification du croyant. Celui-ci doit "compléter" cette justice de Christ par des œuvres méritoires.

Les Catholiques et les Protestants sont également en désaccord sur le sens de la justification devant Dieu et la manière de l’obtenir. Pour le Catholique, la justification est le fait d'être rendu juste et saint, mais ils croient que cette justification doit se recevoir continuellement par le biais des sacrements de l’Eglise de Rome. Comme pour eux, la justification est accordée par le Baptême, puis retrouvée par la Pénitence lorsque l’on pèche etc… l’Eglise Catholique affirme que « pour les croyants, les sacrements de la Nouvelle Alliance sont nécessaires au salut ». (Art 1129) Ainsi, ces actions ou ‘œuvres’ sont pour les Catholiques indispensables, puisque nécessaires au salut. Naturellement, cette perception de la justification contredit l'enseignement clair des Ecritures dans des passages tels que Romains 4:1-12 ; Tite 3:3-7 ; Eph 2.8-9 et bien d'autres qui nous montrent que la justification s’obtient par la foi seule. Cf Gen 15.6 De leur coté, les Protestants font la distinction entre l'acte de justification unique (lorsque nous sommes déclarés justes et saints par Dieu sur la base de notre foi en l'expiation de Christ sur la croix), et la sanctification (le processus de justification qui se poursuit durant toute notre vie sur terre.) Bien que reconnaissant l'importance des œuvres et de l’obéissance aux ordonnances des Ecritures, les Protestants croient qu'elles sont le résultat ou le fruit du salut et non un moyen de salut. Les catholiques mélangent la justification et la sanctification dans un même processus continu, ce qui fait naitre des confusions quant à la manière dont nous sommes sauvés.

Une quatrième différence majeure entre les Catholiques et les Protestants est en rapport avec ce qui se passe après la mort. Bien qu'ils croient tous que les non-croyants passeront l'éternité en enfer, il y a des différences significatives et importantes quant à ce qui arrive aux croyants. A partir de leurs traditions d'église et de leur croyance en des livres non-canoniques, les Catholiques ont développé la doctrine du purgatoire. L'Encyclopédie catholique définit le purgatoire comme "condition ou état pour ceux qui ne se sont pas totalement aliénés de Dieu par leurs péchés, mais qui temporairement et partiellement sont aliénés de Dieu tandis que leur amour est rendu parfait et elles donnent la satisfaction pour leurs péchés." De leur coté, les protestants croient qu'étant justifié par la foi en Christ seul, et Sa justice lui ayant été imputée – lorsque le croyant meurt, il va directement au ciel pour demeurer auprès du Seigneur (2 Corinthiens 5:6-10 et Philippiens 1:23).

Un aspect encore plus troublant au sujet de la doctrine catholique du purgatoire est le fait de croire que l'homme doit, ou même peut, payer ou donner la satisfaction pour ses propres péchés. Combinée à leur compréhension erronée de ce que la Bible enseigne au sujet de la justification de l'homme devant Dieu, cette croyance porte atteinte à la suffisance et à l'efficacité de l'expiation de Christ sur la croix. Pour être plus explicite, le point de vue des Catholiques sur le salut implique que l'expiation de Christ sur la croix n'était pas suffisante pour payer le prix des péchés de ceux qui croient en Lui, et que le croyant doit expier ou payer pour ses propres péchés, à travers la pénitence ou en séjournant dans le purgatoire. Pourtant, la bible enseigne à maintes reprises que seule la mort de Christ peut apaiser la colère de Dieu contre les pécheurs (Romains 3:25 ; Hébreux 2:17 ; 1 Jean 2:2 ; 1 Jean 4:10). Nos œuvres de justice ne peuvent pas s'ajouter à ce que Christ a déjà accompli.

Il y a certes de nombreuses autres différences entre les croyances des Catholiques et celles des Protestants, mais ces quatre éléments devraient permettre d'établir les sérieuses divergences entre eux. Tout comme ces Juifs dont Paul a parlé dans Galates, qui disaient que les païens convertis devaient obéir à la loi de l'Ancien Testament pour être sauvés, les Catholiques enseignent finalement un évangile totalement différent lorsqu'ils soutiennent que les œuvres sont nécessaires pour être justifié par Dieu. Les différences entre le Catholicisme et les Protestants évangéliques sont importantes et significatives.

Notre prière est que Dieu ouvre les yeux de tout lecteur de cet article qui met sa foi ou sa confiance dans les enseignements de l'Eglise Catholique. Nous espérons vivement que chacun comprendra et croira que leurs "œuvres de justice" ne peuvent pas les justifier, ou les sanctifier (Esaïe 64:6). Nous prions que tous mettent plutôt leur foi uniquement dans le fait que nous sommes " gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ… Lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire." (Romains 3:24-25). Dieu nous sauve, " non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle" (Tite 3:5-7).

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.