www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Pourquoi il y a tant de différentes interprétations ?"

Réponse :
Les écritures disent qu'il ya «un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême» (Ephésiens 4:5). Ce passage met l'accent sur l'unité qui doit exister dans le corps du Christ que nous sommes habités par «un seul Esprit» (verset 4). Au verset 3, Paul fait appel à l'humilité, la douceur, la patience et l'amour, toutes choses qui sont nécessaires pour préserver l'unité. Selon 1 Corinthiens 2:10-13, le Saint-Esprit connaît l'esprit de Dieu (verset 11), dont il révèle (verset 10) et enseigne (verset 13) à ceux qu'il habite. Cette activité de l'Esprit Saint est appelée illumination.

Dans un monde parfait, chaque croyant devrait consciencieusement étudier la Bible (2 Timothée 2:15) dans un esprit de dépendance à la prière d'illumination de l'Esprit Saint. Comme on le voit bien, ce n'est pas un monde parfait. Ce n’est pas tout le monde qui possède l'Esprit Saint qui l'écoute réellement. Ll ya des chrétiens qui le pleurent (Ephésiens 4:30). Demandez à tout éducateur, même le meilleure enseignant, et il vous dira qu’il a sa part d’étudiants égarés qui semblent résister à l'apprentissage, quelle que soit l'enseignant. Ainsi, l'une des raisons pour laquelle différentes personnes ont des interprétations différentes de la Bible est tout simplement que certains n'écoutent pas les enseignements de l’Saint-Esprit. Voici quelques autres raisons qui expliquent la divergence d'opinions parmi ceux qui enseignent la Bible.

1) L'incrédulité : Le fait est que beaucoup de ceux qui prétendent être chrétiens n'ont jamais naquit de nouveau. Ils portent l'étiquette «chrétienne», mais il n'y a pas eu de véritable changement dans leur cœur. Beaucoup de ceux la ne croient même pas que la Bible est vraie et présument l'enseigner. Ils prétendent parler au nom de Dieu, mais vivent dans un état d'incrédulité. La plupart des fausses interprétations de l'Ecriture proviennent de ces sources. il est impossible pour un non-croyant d’interpréter correctement l'Ecriture. "L'homme sans l'Esprit ne peut pas accepter les choses qui viennent de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les comprendre, parce que c'est spirituellement qu'on en juge» (1 Corinthiens 2:14). Un homme non sauvé ne peut pas comprendre la vérité de la Bible. Il n'a pas d'éclairage. En outre, même étant un pasteur ou théologien, ce statut ne garantit pas son salut. Un exemple du chaos créé par l'incrédulité se trouve dans Jean 12:28-29. Jésus prie le Père, en disant: «Père, glorifie ton nom." Le Père répond avec une voix sonore du ciel, que chacun peut entendre à proximité. Notez, cependant, la différence dans l'interprétation: «La foule qui était là et a entendu qu'il avait dit qu'il avait tonné; d'autres disaient qu'un ange lui avait parlé." Tout le monde dit la même chose, une déclaration intelligible du ciel, mais tout le monde a entendu ce qu'il voulait entendre.

2) Le manque de formation : L'apôtre Pierre met en garde contre ceux qui interprètent mal les Écritures. Il attribue leurs enseignements faux en partie au fait qu'ils sont «ignorants» (2 Pierre 3:16). Timothée est dit: «Fais de ton mieux pour te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a pas besoin d'être honteux et qui gère correctement la parole de vérité" (2 Timothée 2:15). Il n'y a pas de raccourci pour la bonne interprétation biblique, nous sommes contraints d'étudier.

3) Une herméneutique non appropriée : beaucoup d’erreurs ont été promues du fait d’un échec dans la façon d'appliquer une bonne herméneutique (la science de l'interprétation de l'Écriture). Prendre un verset hors de son contexte immédiat peut faire beaucoup de dégâts au verset. Ignorer le contexte plus large de ce chapitre et le livre, ou, à défaut de comprendre le contexte historico-culturel mènera également l’interprète à rencontrer des problèmes.

4) L'ignorance de toute la Parole de Dieu : Apollos était un prédicateur puissant et éloquent, mais il ne connaissait que le baptême de Jean. Il ignorait Jésus et sa provision de salut. Son message était donc incomplet. Aquilas et Priscille l’ont prit à part et "lui ont expliqué la façon de Dieu de manière plus adéquate» (Actes 18:24-28). Après cela, Apollos a prêché Jésus-Christ. Certains groupes et individus ont aujourd'hui un message incomplet, car ils se concentrent sur certains passages à l'exclusion des autres. Ils n'arrivent pas à comparer l'Écriture avec l'Écriture.

5) L'égoïsme et l'orgueil : C'est triste à dire, de nombreuses interprétations de la Bible sont basées sur les préjugés personnels propres d'un individu et les doctrines de compagnie. Certaines personnes y voient une occasion d'épanouissement personnel par la promotion d'une «nouvelle perspective» de l'Écriture. (Voir la description de faux enseignants dans l'épître de Jude.).

6) Le défaut de maturité : Quand les chrétiens ne sont pas assez matures, leur manipulation de la parole de Dieu est affectée. "Je vous ai donné du lait, pas de nourriture solide, car vous n'étiez pas encore prêt pour cela. En effet, vous n'êtes toujours pas prêt. Vous êtes encore mondaine »(1 Corinthiens 3:2-3). Un chrétien immature n'est pas prêt pour « la viande » de la Parole de Dieu. Notez que la preuve de l’aspect charnel des Corinthiens est une division dans leur église (verset 4).

7) Le poids de la tradition : Certaines églises demande de croire la Bible, mais leur interprétation est toujours filtrée à travers les traditions établies de leur église. Là où la tradition et l'enseignement de la Bible sont en conflit, la tradition est la priorité. Cela nie l'autorité de la Parole et assure la suprématie du leadership de l'église.

Sur l'essentiel, la Bible est très claire. Il n'y a rien d'ambigu dans la divinité du Christ, la réalité du ciel et l'enfer, et le salut par la grâce à travers la foi. Sur certaines questions de moindre importance, cependant, l'enseignement de l'Écriture est moins clair, ce qui conduit naturellement à des interprétations différentes. Par exemple, nous n'avons aucune commande directe biblique relative à la fréquence de la communion ou le style de musique à utiliser. Des Honnête et sincères chrétiens peuvent avoir des interprétations divergentes des passages concernant ces questions périphériques.

L'important est d'être dogmatique où l'Écriture l’est afin d’éviter d'être dogmatique là où l'Ecriture ne l'est pas. Les Eglises doivent s'efforcer de suivre le modèle de l'Eglise primitive de Jérusalem: "Ils étaient assidus à l'enseignement des apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières» (Actes 2:42). Il y avait l'unité dans l'Église primitive, parce qu'ils étaient fermes dans la doctrine des apôtres. Il y aura encore de l'unité dans l'église lorsque nous reviendrons à la doctrine des apôtres et nous renoncerons aux « doctrines », les « modes » et les « trucs » qui se sont glissées dans l'église.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.