www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Qu’est-ce que le gnosticisme Chrétien ?"

Réponse :
En vérité, il n’existe pas de gnosticisme chrétien, parce que le véritable christianisme et le gnosticisme sont des croyances qui s’excluent mutuellement. Les principes du gnosticisme sont en contradiction avec ce que signifie être chrétien. Par conséquent, bien que certaines formes de gnosticisme prétendent être chrétiennes, elles sont, indiscutablement, non chrétiennes.

Le gnosticisme fut probablement l’hérésie la plus dangereuse qui ait menacé l’Eglise pendant les trois premiers siècles. Influencé par des philosophes tels que Platon, le gnosticisme est fondé sur deux fausses théories. La première, il adhère à un dualisme concernant l’esprit et la matière. Les gnostiques affirment que la matière est intrinsèquement mauvaise et que l’esprit est bon. Le résultat de cette présupposition est qu’ils croient que tout ce qui se fait dans le corps-- même le péché le plus choquant-- n’a pas d’importance, puisque la vie réelle existe seulement dans le royaume de l’esprit.

La deuxième, les gnostiques déclarent qu’ils possèdent une connaissance élevée, une « vérité supérieure » connue seulement par certains. Le gnosticisme vient du mot grec « gnosis » qui signifie « savoir ». Les gnostiques déclarent posséder une connaissance supérieure, ne provenant pas de la Bible, mais acquise d’une quelconque forme d’existence mystique dans des sphères élevées. Les gnostiques se considèrent comme une classe privilégiée, élevée au-dessus des autres par leur connaissance de Dieu supérieure et plus profonde.

Pour éliminer toute idée de compatibilité entre le christianisme et le gnosticisme, il suffit de comparer leurs enseignements sur les principales doctrines de la foi. Sur le sujet du salut, le gnosticisme enseigne que le salut se gagne par l’acquisition d’une connaissance divine qui libère des illusions des ténèbres. Bien qu’ils déclarent suivre Jésus-Christ et ses enseignements originaux, les gnostiques le contredisent à la moindre occasion. Jésus n’a jamais parlé d’un salut par la connaissance, mais par la foi en lui comme sauveur du péché. « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres afin que personnes ne se glorifie. » (Ephésiens 2 :8-9). De plus, le salut que Christ nous offre est gratuit et offert à tous (Jean 3 :16), et pas seulement à quelques privilégiés qui ont reçu une révélation spéciale.

Le christianisme affirme qu’il existe une seule source de vérité et c’est la Bible, la parole inspirée et sans erreur du Dieu vivant, la seule et infaillible autorité en matière de foi et de pratique de la foi (Jean 17 :17 ; 2 Timothée 3 :15-17 ; Hébreux 4 :12). Elle est la révélation écrite de Dieu à l’humanité et elle n’est jamais supplantée par les pensées, les idées, les écrits et les visions des hommes. Les gnostiques, par contre, utilisent divers écrits hérétiques anciens, connus sous le nom d’évangiles gnostiques, toute une collection de documents frauduleux se déclarent être « des livres perdus de la Bible ». Heureusement, les premiers Pères de l’Eglise furent presque tous unanimes pour déclarer ces rouleaux gnostiques comme des falsifications frauduleuses qui adoptent des fausses doctrines concernant Jésus-Christ, le salut, Dieu, et chaque vérité fondamentale chrétienne. Il y a d’innombrables contradictions entre les « évangiles » gnostiques et la Bible. Même lorsque les soi-disant chrétiens gnostiques citent des passages de la Bible, ils en réécrivent les versets ainsi que des parties de versets pour les harmoniser avec leur philosophie, une pratique qui est strictement interdite et dont les Ecritures saintes nous avertissent (Deutéronome 4 :2, 12 :32 ; Proverbes 30 :6 ; Apocalypse 22 :18-19)

La personne de Jésus-Christ représente un autre domaine où le christianisme et le gnosticisme divergent totalement. Les gnostiques croient que le corps physique de Jésus n’était pas réel, mais « semblait » seulement être physique, et que son esprit est descendu sur lui à son baptême mais qu’il l’a quitté juste avant sa crucifixion. De telles vues détruisent, non seulement la véritable humanité de Jésus, mais aussi l’expiation, car Jésus ne devait pas seulement être vraiment Dieu, mais il devait aussi être l’homme véritable (et physiquement bien réel) qui a réellement souffert et est mort sur la croix afin d’être le sacrifice expiatoire acceptable pour le péché (Hébreux 2 :14-17). La perspective biblique de la personne de Jésus, affirme sa parfaite humanité tout comme sa parfaite divinité.

Le gnosticisme se base sur une approche de la vérité qui est mystique, intuitive, subjective, personnelle et émotionnelle qui n’a rien de nouveau. C’est une approche très ancienne remontant, en quelque sorte, au jardin d’Eden où Satan a semé le doute concernant Dieu ainsi que les paroles qu’il a prononcées, convaincant ainsi Adam et Eve de les rejeter et d’accepter un mensonge. Il fait la même chose aujourd’hui alors « qu’il rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5 :8). Il trompe en semant encore et toujours le doute sur Dieu et la Bible, et attrape dans ses filets ceux qui sont, soit naïfs et ignorants des Ecritures, ou ceux qui sont en quête de quelques révélations personnelles qui les font se sentir importants, uniques, et supérieurs aux autres. Suivons plutôt l’apôtre Paul qui disait : « examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5 :21), et nous faisons cela en examinant toutes choses à la lumière de la parole de Dieu, qui est l’unique vérité.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.