www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Les chrétiens doivent-ils observer le Sabbat ?"

Réponse :
Il est souvent proféré que “Dieu institua le Sabbat en Eden” à cause de la corrélation entre le Sabbat er Exode 20:11. Même si le repos de Dieu le septième jour (Genèse 2:3) préfigurait la future loi du Sabbat, il n’y a pas de mention du Sabbat avant que les enfants d’Israël ne sortent du pays d’Egypte. Nulle part dans les Ecritures ne trouve-t-on d’allusions qu’un Sabbat ne fut observé entre Adam et Moïse.

La Parole de Dieu explicite clairement que l’observance du Sabbat fut un signe particulier entre Dieu et Israël : “Moïse monta vers Dieu. Le SEIGNEUR l'appela de la montagne en disant : “Tu diras ceci à la maison de Jacob et tu transmettras cet enseignement aux fils d'Israël : Vous avez vu vous-mêmes ce que j'ai fait à l'Egypte, comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle et vous ai fait arriver jusqu'à moi. Et maintenant, si vous entendez ma voix et gardez mon alliance, vous serez ma part personnelle parmi tous les peuples-puisque c'est à moi qu'appartient toute la terre.” (Exode 19:3–5).

“Les fils d'Israël garderont le sabbat pour faire du sabbat, d'âge en âge, une alliance perpétuelle. Pour toujours, entre les fils d'Israël et moi, il est le signe qu'en six jours le SEIGNEUR a fait le ciel et la terre mais que le septième jour, il a chômé et repris son souffle.” (Exode 31:16–17).

Dans Deutéronome 5, Moïse proclame à nouveau les dix commandements à la prochaine génération d’Israélites. Ici, après avoir donné le commandement d’observer le Sabbat aux versets 12-14, Moïse en donne la raison pourquoi le Sabbat fut donné à la nation d’Israël : “Tu te souviendras qu'au pays d'Egypte tu étais esclave, et que le SEIGNEUR ton Dieu t'a fait sortir de là d'une main forte et le bras étendu ; c'est pourquoi le SEIGNEUR ton Dieu t'a ordonné de pratiquer le jour du sabbat.” (Deutéronome 5:15).

Remarquez l’expression c’est pourquoi. L’intention de Dieu en instituant le Sabbat n’était pas le souvenir de la création, mais bien le souvenir de l’esclavage en Egypte et la délivrance du Seigneur. Prenez bien note des exigences du Sabbat : une personne astreinte à la loi du Sabbat ne pouvait quitter sa maison le jour du Sabbat (Exode 16:29), elle ne pouvait faire un feu (Exode 35:3) et elle ne pouvait contraindre quiconque à travailler (Deutéronome 5:14). Une personne qui enfreignait la loi du Sabbat était condamnée à mort (Exode 31:15 ; Nombres 15:32–35).

Un examen des passages du Nouveau Testament nous montre quatre points importants : 1) Quand Jésus apparaît dans son corps ressuscité et que le jour est mentionné, il s’agit toujours du premier jour de la semaine (Matthieu 28:1, 9, 10 ; Marc 16:9 ; Luc 24:1, 13, 15 ; Jean 20:19, 26). 2) La seule fois que le Sabbat est mentionné d’Actes à Apocalypse c’est dans le but d’évangéliser les juifs et le cadre est une synagogue (Actes chapitres 13–18). Paul écrivit : “J'ai été avec les Juifs comme un Juif, pour gagner les Juifs” (1 Corinthiens 9:20). Paul n’est pas allé à la synagogue pour être en communion avec et édifier les saints, mais pour condamner et sauver les perdus. 3) Quand Paul déclare “Désormais c'est aux païens que j'irai.” (Actes 18:6), le Sabbat n’est plus jamais mentionné. Et 4) au lieu de suggérer l’observance du Sabbat, le reste du Nouveau Testament laisse supposer le contraire (y compris la seule exception au point 3 ci-dessus, trouvé dans Colossiens 2:16).

En examinant de plus prêt le point 4 ci-dessus, il en ressort qu’il n’y a pas d’obligations pour le croyant néotestamentaire d’observer le Sabbat et que l’idée d’un dimanche “Sabbat chrétien” est non-biblique. Comme discuté précédemment, le Sabbat est mentionné qu’une fois après que Paul se soit concentré sur les païens : “Dès lors, que nul ne vous condamne pour des questions de nourriture ou de boisson, à propos d'une fête, d'une nouvelle lune ou de sabbats. Tout cela n'est que l'ombre de ce qui devait venir, mais la réalité relève du Christ.” (Colossiens 2:16–17). Le Sabbat juif est aboli par la croix où Christ “a annulé le document accusateur que les commandements retournaient contre nous, il l'a fait disparaître, il l'a cloué à la croix” (Colossiens 2:14).

Cette idée est répétée plus d’une fois dans le Nouveau Testament : “Pour l'un, il y a des différences entre les jours ; pour l'autre, ils se valent tous. Que chacun, en son jugement personnel, soit animé d'une pleine conviction. Celui qui tient compte des jours le fait pour le Seigneur.” (Romains 14:5–6a). “Mais maintenant que vous connaissez Dieu, ou plutôt que vous êtes connus de lui, comment pouvez-vous retourner encore à des éléments faibles et pauvres, dans la volonté de vous y asservir de nouveau ? Vous observez religieusement les jours, les mois, les saisons, les années !” (Galates 4:9–10).

D’aucuns prétendent qu’une instruction de Constantin en 321 ap. JC “changea” le Sabbat de samedi à dimanche. Quel jour de la semaine l’Eglise primitive se réunissait-elle ? Les Ecritures ne mentionnent jamais un rassemblement communautaire de croyants pour célébrer un Sabbat (samedi). Toutefois, il y a des passages qui mentionnent clairement le premier jour de la semaine. Par exemple, Actes 20:7 déclare : “Le premier jour de la semaine, alors que nous étions réunis pour rompre le pain, Paul, qui devait partir le lendemain, adressait la parole aux frères et il avait prolongé l'entretien jusque vers minuit.”. Dans 1 Corinthiens 16:2, Paul recommande aux croyants de Corinthe : “Le premier jour de chaque semaine, chacun mettra de côté chez lui ce qu'il aura réussi à épargner, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.”. Comme Paul décrit cette offrande comme un “service” dans 2 Corinthiens 9 :12, cette collecte doit avoir un lien avec la célébration dominical du l’assemblée chrétienne. Historiquement dimanche, et non samedi, était le jour normal de réunion d’églises des chrétiens, et cette pratique date du premier siècle.

Le Sabbat fut donné à Israël et non à l’Eglise. Le Sabbat est encore le samedi, et non le dimanche, et n’a jamais changé. Mais le Sabbat fait partie de la Loi de l’Ancien Testament, et les chrétiens sont libérés des liens de la Loi (Galates 4:1-26; Romains 6:14). L’observance du Sabbat n’est pas exigée de la part de chrétiens – que ce soit un samedi ou un dimanche. Le premier jour de la semaine, dimanche, le Jour du Seigneur (Apocalypse 1:10) célèbre la Nouvelle Création, avec Christ pour tête. Nous ne sommes pas astreints au Sabbat mosaïque – pour le repos, mais nous sommes libres de suivre le Christ ressuscité – pour le servir. L’apôtre Paul a dit que chaque chrétien devrait décider s’il veut observer un repos sabbatique : “Pour l'un, il y a des différences entre les jours ; pour l'autre, ils se valent tous. Que chacun, en son jugement personnel, soit animé d'une pleine conviction.” (Romains 14:5). Nous avons à odirer Dieu tous les jours, et pas seulement le samedi ou le dimanche.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.