www.GotQuestions.org/Francais



Le livre de l’Exode



L’auteur vie : Moïse est l’auteur du livre de l’Exode (Exode 17 :14 ; 24 :4-7 ; 34 :27)

Date de rédaction vie : Le livre de l’Exode a été écrit entre 1440 et 1400 avant Jésus-Christ.

L’objectif du livre vie : Le mot « Exode » signifie ‘sortie’ ou ‘départ’. Au moment choisi par Dieu, l’Exode des Israélites du pays d’Egypte marqua la fin d’une période d’oppression des descendants d’Abraham (Genèse 15 :13), et le commencement de l’accomplissement de l’alliance de la promesse envers Abraham, comme quoi ses descendants, non seulement vivraient en Terre Promise, mais s’y multiplieraient et deviendraient une grande nation (Genèse 12 :1-3, 7). L’objectif du livre peut se résumer comme étant l’étude de la croissance rapide des descendants de Jacob, depuis l’Egypte jusqu’à l’établissement de la nation théocratique dans leur Terre Promise.

Versets-clés vie : Exode 1 :8 : « Il s’éleva sur l’Egypte un nouveau roi, qui n’avait point connu Joseph ».

Exode 2 :24-25 « Dieu entendit leurs gémissements, et se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob. Dieu regarda les enfants d’Israël, et il en eut compassion. »

Exode 12 :27 : « Vous répondrez : c’est le sacrifice de Pâques en l’honneur de l’Eternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Egypte, lorsqu’il frappa l’Egypte et qu’il sauva nos maisons. Le peuple s’inclina et adora. »

Exode 20 :2-3 : Je suis l’Eternel ton Dieu qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. »

Résumé succinct vie : L’Exode commence là où la Genèse s’est arrêtée, au moment où Dieu traite avec son peuple élu, le peuple juif. Il retrace les évènements depuis le moment où Israël est entré en Egypte en tant qu’invité de Joseph -- qui était puissant en Egypte-- jusqu’au moment où ils furent délivrés de l’esclavage cruel auquel ils avaient été asservis par « … un nouveau roi qui n’avait point connu Joseph. » (Exode 1 :8)

Les chapitres 1 à 14 décrivent les conditions d’oppression des Juifs sous Pharaon, l’ascension de Moïse qui les délivra, les plaies que Dieu infligea à l’Egypte à cause du refus de Pharaon de se soumettre à Lui, et le départ d’Egypte. La main souveraine et puissante de Dieu se voit à travers les miracles des plaies d’Egypte – finissant par la plaie de la mort des premiers-nés et l’institution de la Pâque – la délivrance des Israélites, l’ouverture de la mer rouge, et la destruction de l’armée égyptienne.

La partie centrale du livre de l’Exode est consacrée à l’errance dans le désert et la provision miraculeuse de Dieu pour son peuple. Mais bien qu’il leur ait donné du pain du ciel, changé l’eau amer en eau douce, fait jaillir de l’eau du rocher, accordé la victoire sur ceux qui les auraient détruits, donné sa loi écrite sur des tablettes de pierre de sa propre main, et montré sa présence sous forme de colonne de nuée et de feu, le peuple murmurait continuellement et se rebellait contre Dieu.

Le dernier tiers du livre décrit la construction de l’arche de l’alliance et le plan pour le Tabernacle, avec ses différents sacrifices, autels, mobilier, cérémonies, et formes d’adoration.

Préfigurations vie : Les sacrifices nombreux exigés des Israélites étaient une préfiguration du sacrifice ultime, l’agneau de Dieu, l’agneau de la Pâque, Jésus-Christ. La nuit de la dernière plaie sur l’Egypte, un agneau sans défaut fut immolé et son sang appliqué sur les linteaux des maisons du peuple de Dieu, les protégeant ainsi de l’ange de la mort. Ce Jésus annoncé et prophétisé, l’agneau de Dieu sans défaut et sans tâche (1 Pierre 1 :19), dont le sang est appliqué sur nous, nous assure la vie éternelle. Parmi les représentations symboliques de Christ, on trouve dans le livre de l’Exode, le récit de l’eau jaillissant du rocher (Exode 17 :6). Tout comme Moïse frappa le rocher pour faire jaillir l’eau pour abreuver le peuple, de même, Dieu a frappé le Rocher de notre salut, le crucifiant pour notre péché, et c’est de ce Rocher que sortit le don de l’eau vive (Jean 4 :10). La provision de la manne dans le désert est une image parfaite de Christ, le pain de vie (Jean 6 :48), provision de Dieu pour nous donner la vie.

Application à notre vie : La loi Mosaïque fut donnée en partie pour montrer à l’humanité qu’elle était incapable d’observer cette loi. Nous étions incapables de plaire à Dieu en observant la loi ; c’est pourquoi, Paul nous exhorte à « croire en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ, et non par les œuvres de la loi, parce que personne ne sera justifié par les œuvres de la loi. »(Galates 2 :16).

La provision de Dieu pour les Israélites, de la délivrance de la captivité, à la manne et aux cailles dans le désert, toutes sont des indications claires de sa provision gracieuse pour son peuple. Dieu a promis de pourvoir à tous nos besoins. « Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur. »(1 Corinthiens 1 :9)

Nous devons donc faire confiance au Seigneur, parce qu’il peut nous délivrer de tout. Mais Dieu ne laisse pas le péché impuni indéfiniment ; Par conséquent, nous pouvons lui faire confiance pour sa rétribution et sa justice. Lorsque Dieu nous sort d’une situation douteuse ou difficile, nous ne devrions pas chercher à y retourner. Lorsque Dieu exige quelque chose de nous, il s’attend à ce que nous obéissions, mais en même temps, il pourvoit sa grâce et sa compassion parce qu’il sait que, par nous-mêmes, nous ne serons pas capables d’y obéir complètement.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.