www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Qu’est-ce que le péché originel ?"

Réponse :
Le terme « péché originel » concerne le péché de désobéissance d’Adam lorsqu’il mangea du fruit de l’Arbre de la connaissance du bien et du mal et les conséquences qui en résultèrent sur toute la race humaine. Le péché originel peut donc être défini comme « ce péché dont nous portons tous désormais la culpabilité aux yeux de Dieu comme résultat direct du péché d’Adam dans le Jardin d’Eden ». La doctrine du péché originel met tout particulièrement en évidence les effets du péché sur notre nature humaine et notre positionnement devant Dieu, même lorsque nous ne sommes pas assez âgés pour commettre en toute conscience un péché. Il y a trois courants différents qui traitent de ces effets.

Le pélagianisme : C’est l’idée que le péché d’Adam n’a eu aucun effet sur les âmes de ses descendants, sinon celui d’être un mauvais exemple qui a poussé ceux qui sont venus après lui à pécher. Selon ce point de vue, l’homme a la capacité d’arrêter de pécher quand il le décide. Cet enseignement est contraire à plusieurs passage de la Bible qui indiquent que l’homme est désespérément asservi par ses péchés (sauf intervention divine) et que ses bonnes œuvres sont « mortes » ou indignes de mériter la faveur de Dieu (Ephésiens 2, 1-2 ; Matthieu 15 : 18-19 ; Romains 7 : 23 ; Hébreux 6 : 1 ; 9 : 14).

L’arminianisme : Les Arminiens croient que le péché d’Adam a eu pour conséquence que le reste de l’humanité a hérité d’une propension à pécher, c’est ce que nous appelons communément notre « nature pécheresse ». La nature pécheresse nous entraîne au péché de la même façon que la nature du chat le fait miauler – c’est sa nature. Selon ce point de vue, l’homme ne peut s’empêcher de pécher de lui-même ; pour cette raison, Dieu offre à chacun d’entre nous une grâce universelle, pour que nous puissions nous arrêter de pécher. Dans l’Arminianisme, cette grâce est appelée grâce « prévenante ». Selon cette doctrine, nous ne sommes donc pas tenus pour responsables du péché d’Adam, mais seulement du nôtre ; et ceci est en complète contradiction avec le fait que tous subissent le châtiment du péché, même si tous n’ont pas péché de la même manière qu’Adam (1 Corinthiens 15 : 22 ; Romains 5 : 12-18). De plus, on ne trouve nulle part cette doctrine de la grâce prévenante explicitement exprimée dans l’Ecriture.

Le calvinisme : La doctrine calviniste explique que la conséquence du péché d’Adam a non seulement eu pour conséquence de nous transmettre une nature pécheresse, mais qu’il a également fait de nous des coupables devant Dieu et à ce titre donc nous méritons le châtiment. Le fait d’avoir été conçus avec le péché originel (Psaume 51 : 5) a entraîné pour nous l’héritage d’une nature pécheresse si méchante que Jérémie 17 : 9 décrit le cœur humain comme « tortueux par-dessus-tout et incurable ». Non seulement Adam fut coupable à cause de son péché, mais sa culpabilité et son châtiment (la mort) nous appartiennent aussi (Romains 5 : 12, 19). Il y a deux points de vue différents expliquant pourquoi Dieu considère que le péché d’Adam nous appartient également. Le premier pense que la semence de toute la race humaine était déjà présente en Adam; donc, quand Adam pécha, nous avons aussi péché en lui. Cette idée est très proche de l’enseignement biblique qui nous raconte comment Lévi (un descendant de Lévi) avait payé la dîme à Melchisédek en Abraham (Genèse 14 : 20 ; Hébreux 7 : 4-9), bien que Lévi ne naquit que des centaines d’années plus tard. Le deuxième point de vue est qu’Adam était notre représentant et par conséquent, lorsqu’il pécha, nous tous fûmes aussi trouvés coupables .

Le calvinisme considère l’homme comme incapable de dominer et de vaincre son péché si ce n’est par la puissance du Saint Esprit ; une puissance qui n’est pas à notre portée si nous ne nous tournons pas dans une totale confiance vers le Christ et Son sacrifice qui a expié nos péchés à la croix. La doctrine calviniste sur le péché originel est plus conforme avec les enseignements bibliques. Cependant, comment Dieu peut-il nous tenir responsables de péchés que nous n’avons pas commis ? Il y a une interprétation fort plausible : nous devenons responsables du péché originel lorsque nous décidons d’accepter notre nature pécheresse et que nous agissons comme tel. En effet, il existe des moments dans nos vies où nous prenons conscience de notre tendance à pécher facilement. C’est précisément à ce moment-là que nous devons rejeter notre nature pécheresse et que nous devons nous en repentir. Si au contraire, nous « approuvons » cette nature pécheresse, alors nous sommes en train de dire qu’elle est bonne. Et par conséquent, nous exprimons très clairement que nous admettons ce qu’ont fait Adam et Eve dans le Jardin d’Eden. Nous devenons alors également coupables de leur péché sans pourtant l’avoir commis.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.