www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Est-ce qu’un croyant est sensé pouvoir sentir le Saint Esprit ?"

Réponse :
Alors que certains ministères du Saint Esprit peuvent impliquer un ressenti, comme pour la conviction de péché, la consolation ou la reconnaissance de ministère, l’Ecriture ne nous apprend pas à baser notre relation au Saint Esprit sur ce que nous ressentons ou comment nous le ressentons. Le Saint Esprit a fait sa demeure dans chaque croyant né de nouveau. Jésus nous a dit que lorsque le Consolateur viendrait, Il serait avec nous et en nous. « Et je demanderai au Père, et il vous donnera un autre Conseiller – l’Esprit de vérité. Le monde ne peut l’accueillir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas. Mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous et il sera en vous » (Jean 14, 16-17). En d’autres termes, Jésus envoie quelqu’un comme Lui pour demeurer avec nous et en nous.

Nous savons que le Saint Esprit est avec nous parce que la Parole de Dieu le dit. Tout croyant né de nouveau est habité par le Saint Esprit, mais tout croyant n’est pas sous le contrôle du Saint Esprit, ce qui fait une grande différence. Quand nous marchons par la chair, nous ne nous mettons pas sous le contrôle du Saint Esprit., même si nous sommes toujours habités par Lui. L’apôtre Paul commente cette vérité, et pour le faire il utilise une image qui nous aide à comprendre : « Ne vous enivrez pas de vin, cela conduit à la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit » (Ephésiens 5,18). Beaucoup de gens lisent ce verset et l’interprètent dans le sens que Paul est contre l’excès de vin. Mais le contexte de ce passage, c’est la marche et le combat du croyant rempli de l’Esprit. Il y a donc bien ici quelque chose de plus qu’un simple avertissement sur le fait de boire trop de vin.

Quand les gens sont soûls après avoir bu trop de vin, ils manifestent certains comportements ; ils deviennent maladroits, articulent mal, et leur jugement est altéré. L’apôtre Paul fait ici une comparaison. Tout comme il existe des signes qui indiquent que quelqu’un est sous l’effet d’un excès de vin, de même il doit y avoir aussi des signes qui montrent que quelqu’un est sous le contrôle du Saint Esprit. Nous pouvons lire dans Galates 5 : 22-24, quels sont les fruits de l’Esprit et comment ils sont manifestés dans le croyant né de nouveau qui est sous le contrôle de l’Esprit.

Let temps du verbe dans Ephésiens 5 : 18 indique qu’il y a un processus pour « être rempli de l’Esprit ». Comme de plus il s’agit d’une exhortation, cela implique aussi qu’il est possible de ne pas être rempli de l’Esprit et sous Son contrôle. Le reste d’Ephésiens 5 répertorie les caractéristiques d’un croyant rempli de l’Esprit. « Entretenez-vous par des psaumes, des hymnes et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur ; rendez continuellement grâces à Dieu le Père pour toutes choses, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Christ » (Ephésiens 5 : 19-21).

Nous ne sommes pas remplis de l’Esprit parce que nous sentons que nous le sommes, mais parce que c’est un privilège et un bien qui appartient au Chrétien. Etre rempli de l’Esprit ou être sous le contrôle de l’Esprit est le résultat de l’obéissance au Seigneur. C’est un cadeau de la grâce et non un ressenti émotionnel. Les émotions peuvent nous tromper et le feront d’ailleurs certainement, mais nous pouvons aussi nous laisser entraîner nous-même dans une sorte d’excitation qui ne vient strictement que de la chair et non du Saint Esprit. « Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair…Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit » (Galates 5 : 16, 25).

Ceci dit, nous ne pouvons pas nier cependant qu’il nous arrive parfois d’être saisis par la présence et la puissance de l’Esprit, mais c’est souvent une expérience purement émotionnelle. Quand cela arrive, c’est une joie incomparable. Le roi David « dansait de toute sa force » (2 Samuel 6 : 14) lorsque l’Arche d’Alliance a été ramenée à Jérusalem. Eprouver la joie de l’Esprit, c’est comprendre qu’en tant qu’enfants de Dieu nous sommes bénis par Sa grâce. Oui, les fonctions du Saint Esprit peuvent impliquer des sentiments et des émotions. Mais en même temps, nous ne devons pas fonder notre possession du St Esprit sur ce que nous ressentons.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.