Qui est Jésus-Christ ?




Question : "Qui est Jésus-Christ ?"

Réponse :
Qui est Jésus-Christ ? Contrairement à la question "Est-ce que Dieu existe", très peu de personnes remettent en question le fait que Jésus-Christ ait existé. Il est généralement reconnu que Jésus était réellement un homme qui a marché sur la terre, en Israël, il y a environ 2,000 ans. Le débat s'amorce lorsqu'on aborde la question de l'identité réelle de Jésus. Presque toutes les religions majeures reconnaissent que Jésus était un prophète, ou un bon enseignant, ou un homme saint. Le problème vient du fait que Jésus était infiniment plus qu'un prophète, qu’un bon enseignant, ou qu’un homme saint.

Dans son livre "Mere Christianity", C.S. Lewis écrit ce qui suit: "J'essaie ici d'empêcher quiconque de dire la chose la plus stupide qu'une personne puisse dire sur Lui (Jésus-Christ): « Je suis prêt à accepter que Jésus soit un grand maître moral, mais je ne reconnais pas qu'il se dise Dieu. » Ceci est la seule chose que l’on ne peut pas dire. Un homme ordinaire qui aurait dit le genre de choses que Jésus a dites ne serait pas reconnu comme un grand maître moral. Il serait plutôt un fou – similaire à un homme qui prétendrait être un œuf poché – ou bien il serait le Satan de l'enfer. À vous de choisir. Soit que cet homme était, et est, le Fils de Dieu, ou bien Il était fou ou pire encore … Vous pouvez le traiter de fou, vous pouvez lui cracher dessus et le tuer en tant que démon; ou bien vous pouvez tomber à ses pieds et le reconnaître comme Seigneur et Dieu. Mais n'en venons pas à un non-sens protecteur en le définissant comme un grand maître humaniste. Il ne nous a pas laissé cette option. Et Il n'en avait pas l'intention."

Alors, qui Jésus proclamait-il être ? Qui la Bible déclare-t-elle qu'Il était ? Premièrement, examinons les paroles de Jésus dans Jean 10:30: "Moi et le Père nous sommes un". À première vue, cela ne ressemble pas à une proclamation d'identité divine. Toutefois, examinez la réaction des Juifs à cette déclaration: "Ce n'est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu" (Jean 10:33). Les Juifs ont reconnu la déclaration de Jésus qui se disait Dieu. Dans les versets suivants, Jésus ne corrige jamais les Juifs en disant, "Je ne me déclare pas Dieu". Cela indique que Jésus était réellement Dieu en déclarant: "Moi et le Père nous sommes un" (Jean 10:30). Jean 8:58 est un autre exemple. Jésus a proclamé, "En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis." Encore une fois, les Juifs lui répondirent en prenant des pierres pour le lapider (Jean 8:59). En s'identifiant comme "Je suis", Jésus applique directement le nom de Dieu mentionné dans l'Ancien Testament (Exode 3:14). Pourquoi les Juifs voulaient-ils encore le lapider s'Il n'avait pas dit quelque chose qui semblait blasphématoire, notamment se déclarer Dieu ?

Jean 1:1 dit que "la Parole était Dieu". Jean 1:14 dit que "la Parole a été faite chair". Ceci indique clairement que Jésus est Dieu fait chair. Thomas, le disciple, à déclaré à Dieu, "Mon Seigneur et mon Dieu" (Jean 20:28). Jésus ne l'a pas corrigé. L'apôtre Paul Le déclare comme, "notre grand Dieu et notre Sauveur Jésus Christ" (Tite 2:13). L'apôtre Pierre dit la même chose: "notre Dieu et Sauveur Jésus Christ" (2 Pierre 1:1). Dieu le Père est aussi le témoin de la pleine identité de Jésus, "Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité". Les prophéties de l'Ancien Testament sur Jésus annoncent sa divinité: "Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix."

Alors, comme le mentionne C.S. Lewis, croire que Jésus est un maître de sagesse n'est pas une option possible. Jésus a clairement et indéniablement proclamé qu'il était Dieu. S'Il n'est pas Dieu, alors c’est un menteur, et par conséquent ni un prophète, ni un maître, ni un homme saint. Dans leurs tentatives de diluer les paroles de Jésus, les "érudits" modernes prétendent que le "vrai Jésus historique " n'a pas vraiment dit plusieurs des paroles que la Bible lui attribue. Qui sommes-nous pour débattre la Parole de Dieu relativement à ce que Jésus a dit ou n'a pas dit ? Comment un "érudit", deux milles ans après le fait, peut-il avoir une meilleure idée de ce que Jésus à dit ou n'a pas dit, que ceux qui ont vécu avec Lui, l'ont servi, et qui furent enseignés par Jésus Lui-même (Jean 14:26) ?

Pourquoi la question sur la véritable identité de Jésus est-elle si importante ? Qu'importe-t-il de savoir si Jésus est Dieu ou non ? La plus importante raison pour qu'il soit essentiel que Jésus soit vraiment Dieu est que, s'Il n'était pas vraiment Dieu, Sa mort ne serait pas suffisante pour payer le prix des péchés du monde entier (1 Jean 2:2). Seul Dieu peut payer un prix si infiniment grand (Romains 5:8; 2 Corinthiens 5:21). Jésus devait être Dieu pour être en mesure de payer notre dette. Et Jésus devait être un homme afin de pouvoir mourir. Le salut n'est possible que par la foi en Jésus-Christ ! La divinité de Jésus-Christ est la raison pour laquelle Il est le seul chemin pour le salut. La divinité de Jésus est la raison pour laquelle Il peut proclamer: "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" (Jean 14:6).


Retour à la page d’accueil Français

Qui est Jésus-Christ ?