Que dit la Bible sur comment découvrir le but de la vie ?




Question : "Que dit la Bible sur comment découvrir le but de la vie ?"

Réponse :
La Bible est très claire quant au but de notre vie !

But de la vie selon certaines personnalités de la Bible:

Salomon : Après avoir parlé da la futilité de la vie vécue comme si le monde se limitait à tout ce qu’il a à offrir, Salomon conclut le livre de l’Ecclésiastes comme ceci : « Et voilà la conclusion de tout ce qui a été dit : le devoir de tout homme est de respecter Dieu en obéissant à ses ordres. En effet, Dieu demandera des comptes pour toutes nos actions, même cachées, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. » (Ecclésiastes 12:13-14). Salomon dit que la vie trouve son sens en honorant Dieu par nos pensées et nos vies, gardant toujours ses commandements, car un jour nous nous tiendrons devant lui en jugement.

David : Contrairement à ceux qui jouissent de leur part dans ce monde, David chercha sa satisfaction dans le monde à venir. Il dit : « Pour moi, dans mon innocence, je verrai ta face ; dès le réveil, je me rassasierai de ton image » (Psaumes 17:15). Pour David, sa pleine satisfaction viendra le jour qu’il se réveillera (dans la prochaine vie), contemplant la face de Dieu (communion avec lui) et semblable à son apparence (1 Jean 3:2).

Asaph : Dans le Psaume 73, Asaph décrit sa tentation d’envier les méchants qui semblent n’avoir aucun souci et qui amassent leurs fortunes sur le dos de ceux dont ils abusent, mais il considère ensuite leur fin ultime. En contraste avec leurs poursuites dans cette vie, il déclara au verset 25 ce qui est important pour lui : « Au ciel, qui me viendra en aide, sinon toi ? Et ici-bas, que désirer, puisque je suis avec toi ? ». Pour lui, une relation avec Dieu est ce qui importe le plus dans la vie.

Paul : L’apôtre Paul décrit tout ce qu’il possédait et avait accompli (particulièrement au niveau religieux) avant d’être confronté au Christ ressuscité comme étant un tas d’immondice pour lui maintenant comparé à l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ, même si cela signifie la perte de toute autre chose par ailleurs. Dans Philippiens 3:9-10, il dit vouloir « d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d'entre les morts. ». De nouveau, pour Paul, ce qui importe le plus, c’est de connaître Christ, d’obtenir la justification par la foi en Christ et de vivre en communion avec lui, même dans la souffrance (2 Timothée 3:12). En fin de compte, Paul attend le temps quand il aurait part à la « résurrection des morts ».

But de la vie tel qu’il est déclaré dans l’Apocalypse:

Le dernier livre de la Bible, le livre de l’Apocalypse, discute de ce qui arrivera à la fin des temps que nous connaissons. Après le retour du Christ et la fin de son règne de 1000 ans sur terre, les incroyants sont ressuscités et jugés selon leurs œuvres et sont envoyés dans leur demeure éternelle : le Lac de Feu (Apocalypse 20). Le ciel et la terre tels que nous les connaissons sont détruits et un nouveau ciel et une nouvelle terre sont créés, un royaume éternel est institué. A nouveau, comme dans le jardin d’Eden, l’homme demeurera avec Dieu, et Dieu avec les hommes (Apocalypse 21:3) ; tout vestige de la malédiction (tombée sur la terre à cause du péché de l’homme) disparaîtra (tristesse, maladie, souffrance, mort) (Apocalypse 21:4). Dieu déclare que ceux qui sont vainqueur du péché hériteront de toutes choses, qu’il sera leur Dieu et qu’ils seront ses fils. Ainsi, comme il est déclaré dans la Genèse, l’humanité rachetée vivra en communion avec Dieu, libre du péché (tant à l’intérieur qu’à l’extérieur) et de sa malédiction, dans un monde parfait, mu par un cœur parfait comme celui du Christ (1 Jean 3:2-3).

But de la vie tel que décrit par Jésus-Christ:

Dieu créa l’homme à l’origine pour qu’il jouisse (1) d’une relation avec lui, (2) d’une relation avec les autres, (3) du travail et (4) de sa domination sur la terre. Mais avec la chute de l’homme dans le péché, la relation avec Dieu fut brisée, la relation aux autres humains est souvent « dure », le travail semble toujours avoir bien des côtés négatifs et l’homme a des difficultés à maintenir les apparences d’une quelconque domination sur la nature, que se soit sur les phénomènes météorologiques ou les mauvaises herbes du jardin. Dans un nouveau ciel et sur une nouvelle terre, l’homme prendra part en tout cela à nouveau, dans un état de perfection restaurée. Mais comment faire partie du groupe de ceux qui atteignent le nouveau cial et la nouvelle terre ? Que faire à présent ? N’y a-t-il de but que dans la vie à venir quand la malédiction du péché aura disparu ? Jésus Christ, le Fils de Dieu, quitta sa demeure, devint pleinement homme tout en conservant sa pleine divinité et vint sur terre POUR PAYER LE PRIX DE NOTRE VIE ETERNELLE et pour donner un sens à notre vie. C’est à cause de notre péché qui séparait l’humanité de Dieu et qui nous maintenait sous la malédiction que Jésus vint pour « sauver son peuple de leurs péchés » (Matthieu 1:21).

Le but de la vie dépend de l’origine de l’humanité:

Si nous sommes le résultat du hasard cosmique (évolution), alors nous ne sommes qu’une forme de vie biologique sophistiquée qui a atteint la conscience de soi. Nous n’avons alors d’autre but à la vie que la survie et la perpétuation de noter espèce en attendant le prochain accident cosmique qui portera notre forme de vie un pas en avant. MAIS, nous NE sommes PAS le résultat d’un accident cosmique. La vraie science prouve le fait que la macroévolution (la transformation d’une espèce à une différente espèce) est une farce). L’évolution est faussement appelée « science » quand en fait elle n’est ni répétable, ni observable, mais doit être acceptée par foi, tout autant que la création.

Alors que nous découvrons toujours plus sur la microbiologie, nous avons appris que la probabilité de former ne fut-ce que la plus simple des molécules de protéines nécessaires à la vie est complètement improbable, même s’il s’écoulait des BILLIONS d’années pour trouver par hasard la séquence correct d’acides aminés pour les constituer. Les fossiles non plus ne soutiennent pas la théorie de l’évolution. Dans les mots même de la théorie évolutionniste, il devrait y avoir une multitude de formes de vie transitoires qui tout simplement n’ont pas été retrouvés. Au contraire, les fossiles confirment ce que déclare la Genèse au chapitre premier de la Bible : une multitude d’espèces différentes sont apparues au même temps et ces espèces sont dans la majorité des cas encore en présentes aujourd’hui. Des changements observés dans des oiseaux et papillons de nuit ces derniers siècles sont cités pour soutenir l’évolution, mais il s’agit de changements au sein d’une espèce (microévolution). La Bible, ni les créationnistes ne s’opposent à cette réalité. Aussi, la connaissance que nous avons des organismes cellulaires simples confirme à nouveau ce que déclare la Genèse au chapitre premier : la vie est le résultat d’un Dessein Intelligent ou d’un Créateur d’une incroyable connaissance. Par ce que nous ne sommes pas le résultat d’un accident cosmique mais que nous sommes créés par Dieu, s’il est un but et un sens à notre vie, Dieu nous manifeste quels sont ce but et ce sens.


Retour à la page d’accueil Français

Que dit la Bible sur comment découvrir le but de la vie ?