Que dit la Bible au sujet de la confession des péchés à un prêtre ?




Question : "Que dit la Bible au sujet de la confession des péchés à un prêtre ?"

Réponse :
Le concept de la confession des péchés à un prêtre n’est enseigné nulle part dans les Ecritures. Tout d’abord, le Nouveau Testament n’enseigne pas qu’il devrait y avoir des prêtres dans la Nouvelle Alliance. Au contraire, le Nouveau Testament enseigne que tous les croyants sont des prêtres. 1 Pierre 2:5-9 décrit les croyants comme un “sacerdoce saint” et un “sacerdoce royal.” Apocalypse 1:6 et 5:10 décrivent les croyants comme “un royaume et des sacrificateurs.” Dans l’Ancienne Alliance, les fidèles devaient s’approcher de Dieu par l’intermédiaire des prêtres, appelés sacrificateurs. Ceux-ci étaient les médiateurs entre le peuple et Dieu. Les sacrificateurs offraient des sacrifices à Dieu pour le peuple. Cela n’est plus nécessaire. Grâce au sacrifice de Jésus, nous pouvons maintenant nous approcher du trône de Dieu avec assurance (Hébreux 4:16). La déchirure du voile du temple en deux à la mort de Jésus était le symbole de la destruction du mur de séparation qui était entre Dieu et l’humanité. Nous pouvons nous approcher directement de Dieu, sans avoir recours à un médiateur humain. Pourquoi ? Parce que Jésus-Christ est notre Souverain Sacrificateur (Hébreux 4:14-15 ; 10:21), et le seul médiateur entre Dieu et nous (1 Timothée 2:15). Le Nouveau Testament enseigne qu’il doit y avoir des anciens (1 Timothée 3), des diacres (1 Timothée 3), des évêques (Tite 1:6-9), et des pasteurs (Ephésiens 4:11) – mais pas de prêtres.

Pour ce qui est de la confession des péchés, il est dit aux croyants dans 1 Jean 1:9 de confesser leurs péchés à Dieu. Dieu est fidèle et juste pour pardonner nos péchés si nous les Lui confessons. Jacques 5:16 parle de confesser nos péchés “les uns aux autres,” mais ce n’est pas la même chose que confesser ses péchés à un prêtre comme l’enseigne l’Eglise Catholique romaine. Les prêtres ou les responsables d’églises ne sont mentionnés nulle part dans le contexte de Jacques 5:16. En outre, Jacques 5:16 ne fait aucune liaison entre le pardon des péchés et la confession des péchés “les uns aux autres.”

L’Eglise Catholique romaine fonde sa pratique de la confession aux prêtres essentiellement sur la tradition catholique. Les Catholiques font allusion à Jean 20:23, “Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." S’appuyant sur ce verset, les Catholiques soutiennent que Dieu a donné aux apôtres l’autorité pour pardonner les péchés, et que cette autorité a été transmise aux successeurs des apôtres, c'est-à-dire les évêques et les prêtres de l’Eglise Catholique romaine. Cette interprétation comporte plusieurs problèmes. (1) Jean 20:23 ne parle nulle part de la confession des péchés. (2) Jean 20:23 ne promet nulle part, et ne mentionne même pas, que l’autorité de pardonner les péchés serait transmise aux successeurs des apôtres. La promesse de Jésus s’adressait spécialement aux apôtres. (3) le Nouveau Testament ne dit nulle part que les apôtres auraient même des successeurs à leur autorité apostolique. De même, les Catholiques font allusion à Matthieu 16:19 et 18:18 (lier et délier) comme preuve de ce que l’Eglise Catholique a l’autorité pour pardonner les péchés. Les trois points cités plus haut s’appliquent à ces passages.

Encore une fois, le concept de la confession des péchés à un prêtre n’est pas enseigné dans les Ecritures. Nous devons confesser nos péchés à Dieu (1 Jean 1:9). En tant que croyants de la Nouvelle Alliance, nous n’avons pas besoin de médiateurs entre Dieu et nous. Nous pouvons aller directement vers Dieu grâce au sacrifice de Jésus. 1 Timothée 2:5, “Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme.”


Retour à la page d’accueil Français

Que dit la Bible au sujet de la confession des péchés à un prêtre ?