Pourquoi tant de dénominations ?




Question : "Pourquoi tant de dénominations ?"

Réponse :
Pour répondre à cette question, il faut d'abord distinguer entre les confessions dans le corps du Christ et les cultes non-chrétiens ainsi que les fausses religions. Presbytériens et luthériens sont des exemples de confessions chrétiennes. Mormons et les Témoins de Jéhovah sont des exemples de sectes (groupes qui se disent chrétiens, mais refusant une ou plusieurs des éléments essentiels de la foi chrétienne). L'islam et le bouddhisme sont des religions à part entière.

La montée de dénominations dans la foi chrétienne remonte à la Réforme protestante, le mouvement qui a voulu «réformé» l'Église catholique au cours du 16ème siècle donnant naissance à quatre grandes divisions ou traditions dans le protestantisme, ce sont les luthériens, les réformés, les anabaptistes et les anglicans. De ces quatre dénominations, d'autres confessions sont nées au cours des siècles.

La dénomination luthérienne, du nom du théologien Martin Luther et basée sur ses enseignements. Les méthodistes ont obtenu leur nom parce que leur fondateur, John Wesley, était célèbre pour ses "méthodes" afin de croître spirituellement. Les Presbytériens sont appelés ainsi pour leur vue sur le leadership ecclésiastique – le mot grec pour ancien est « presbyteros ».les Baptistes ont obtenu leur nom parce qu'ils ont toujours insisté sur l'importance du baptême. Chaque dénomination a une doctrine légèrement différente et accorde une importance particulière à certains rites ou notions. On peut citer la méthode du baptême, la disponibilité de la Cène du Seigneur à tous ou seulement à ceux dont les témoignages peuvent être vérifiés par les dirigeants de l'église, la souveraineté de Dieu contre le libre arbitre, la question du salut, l'avenir d'Israël et de l'église; pré-tribulation contre post-tribulation, l'existence du don du saint esprit à l'époque moderne, etc…. Il n’y a pas de division quant à la place de Jésus comme seigneur et sauveur mais des différences plutôt honnête d’opinion par la piété. Les gens cherchent à honorer Dieu et à conserver la pureté doctrinale selon leur conscience et leur compréhension de Sa Parole.

Les appellations d'aujourd'hui sont nombreuses et variées. Les dénominations principales que l’on a cité ont données naissance à de nombreux rejetons tels que des Assemblées de Dieu, Alliance chrétienne et missionnaire, les Nazaréens, l’église évangélique libre, les églises indépendante et d'autres. Certaines dénominations souligner leurs légères différences doctrinales, mais le plus souvent ils offrent simplement différents styles de culte à des chrétiens aux goûts différents. Mais ne vous méprenez pas: en tant que croyants, nous devons être du même avis sur l'essentiel de la foi, mais au-delà il ya beaucoup de latitude dans la façon dont les chrétiens doivent pratiquer le culte dans un environnement d'entreprise. Cette latitude est ce qui provoque tant de différences dans christianisme. Une église presbytérienne en Ouganda aura un style de culte très différent d'une église presbytérienne dans le Colorado, mais leur positions doctrinales seront, pour la plupart, les mêmes. La diversité est une bonne chose, mais la désunion ne l’est pas. Si deux églises sont en désaccord doctrinal, le débat et le dialogue sur la Parole peut être demandé. Ce type de " fer qui aiguise le fer" (Proverbes 27:17) est bénéfique pour tous. S'ils sont en désaccord sur le style et la forme, cependant, il est très bien pour eux de rester séparés. Cette séparation ne supprime pas la responsabilité que les Chrétiens ont de s'aimer les uns les autres (1 Jean 4:11-12) et, finalement, être unis comme un seul dans le Christ (Jean 17:21-22).


Retour à la page d’accueil Français

Pourquoi tant de dénominations ?