Que dit la Bible sur la manière d’agir avec un enfant rebelle ?




Question : "Que dit la Bible sur la manière d’agir avec un enfant rebelle ?"

Réponse :
L’enfant qui affiche une tendance rebelle le fait pour différentes raisons. Elever un enfant avec dureté, sans amour et avec une attitude de désapprobation constante, aura presque toujours pour résultat une rébellion quelconque. Même l’enfant le plus docile se rebellera – intérieurement ou extérieurement—contre un tel traitement. Il est évident qu’il n’est pas recommandé d’élever les enfants de cette manière. De plus, une certaine rébellion contre les parents est naturelle chez les adolescents qui s’écartent petit à petit de leurs familles, dans leur développement naturel pour construire une vie et une identité qui leur sont propres.

Sachant qu’un enfant rebelle possède naturellement un tempérament obstiné, il aura une prédisposition à tester les limites qui lui sont données, à afficher un désir marqué de dominer et aura un engagement sans faille à résister toute autorité. En d’autres termes, rébellion est son deuxième prénom. De plus, ces enfants rebelles ayant un fort tempérament, sont souvent très intelligents et ont une capacité à comprendre rapidement certaines situations, leur permettant ainsi de contrôler les circonstances et les gens qui les entourent. Ces enfants peuvent représenter pour leurs parents une mise à l’épreuve extrême et un défi épuisant.

Fort heureusement, il est vrai aussi que Dieu a donné aux enfants leurs caractéristiques propres de « qui ils sont » et « ce qu’ils sont ». Il les aime et il n’a pas laissé les parents sans ressources pour faire face à ce défi. Il y a des principes bibliques qui recommandent d’aborder les relations avec l’enfant rebelle/à fort tempérament par la grâce (ou indulgence). Premièrement, Proverbes 22 :6 nous dit : « instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas. » Valable pour tous les enfants sans exception, la voie qu’ils doivent suivre est celle qui mène à Dieu. Instruire les enfants dans la parole de Dieu est essentiel pour tous les enfants, car ils doivent comprendre qui est Dieu et comment le servir de leur mieux. Avec un enfant ayant un tempérament obstiné, comprendre ce qui le motive – le désir de contrôler – jouera un rôle déterminant pour l’aider à trouver « sa voie ». L’enfant rebelle est un enfant qui doit en venir à comprendre qu’il n’est pas le maître du monde – c’est Dieu – et qu’il doit simplement faire les choses conformément à la volonté de Dieu. Cela exige des parents qu’ils soient absolument convaincus de cette vérité et qu’ils la vivent au quotidien. Un parent qui est lui-même en révolte contre Dieu ne sera pas capable de convaincre son enfant d’être obéissant et soumis.

Une fois qu’il est bien établi que Dieu est celui qui fixe les règles, les parents doivent faire comprendre à l’enfant qu’ils sont eux-mêmes les instruments de Dieu et qu’ils sont déterminés à faire tout ce qui est nécessaire pour mener à bien le plan de Dieu pour leurs familles. Un enfant rebelle doit apprendre que le plan de Dieu est que les parents doivent diriger et que l’enfant doit suivre. Il n’ y a aucune place pour la faiblesse sur ce point. L’enfant ayant un fort tempérament peut discerner l’indécision à des kilomètres à la ronde et sautera sur l’occasion pour remplir le vide laissé et prendre le contrôle de la situation. Le principe de la soumission à l’autorité est vital pour l’enfant à fort tempérament. Si la soumission n’est pas apprise pendant l’enfance, le futur sera caractérisé par des conflits avec toutes les autorités, incluant employeurs, police, tribunaux et chefs militaires. Romains 13 :1-5 dit clairement que les autorités en place, sont établies par Dieu et que nous devons nous y soumettre.

De même, un enfant au tempérament obstiné ne se conformera volontairement aux règles ou lois que si elles lui semblent logiques. Donnez-lui des raisons cohérentes pour

chaque règle, en réitérant sans relâche la vérité que nous faisons les choses comme Dieu désire qu’elles soient faites et que ceci n’est pas négociable. Il est important d’expliquer que Dieu a donné aux parents la responsabilité d’aimer et de discipliner leurs enfants, et que manquer à ce devoir signifierait que les parents désobéissent à Dieu. Le plus souvent possible, cependant, donnez à l’enfant l’opportunité de prendre certaines décisions afin qu’il ne se sente pas complètement impuissant. Par exemple, aller à l’église n’est pas quelque chose de négociable parce que Dieu nous commande de nous rassembler avec d’autres croyants (Hébreux 10 :25), mais les enfants peuvent par contre donner leur avis (dans des limites raisonnables) sur les vêtements qu’ils portent, l’endroit où s’asseoir à l’église, etc. Donnez-leur des projets auxquels ils peuvent contribuer, comme par exemple planifier les vacances de la famille.

De plus, élever des enfants doit se faire avec constance, régularité et patience. Les parents doivent essayer de ne pas élever la voix ou lever les bras au ciel avec emportement, ou encore laisser éclater leur colère. Cela donnerait à l’enfant à fort tempérament une impression de contrôle qu’il (ou elle) désire, et il (ou elle) comprendra rapidement comment vous manipuler en vous amenant à un tel niveau de frustration, au point de provoquer en vous des émotions fortes. La discipline corporelle n’a souvent aucun résultat avec ces enfants car ils aiment tellement pousser leurs parents au point de frustration, qu’ils se disent que cela vaut bien une petite douleur. Les parents d’enfants à fort tempérament disent souvent que l’enfant leur rit au nez alors qu’ils lui donnent une fessée, aussi la fessée ne semble pas la meilleure méthode de discipline pour eux.

Il semble qu’il n’existe pas dans la vie de plus grand défi nécessitant les fruits de l’Esprit, tels la patience et la maîtrise de soi (Galates 5 :23), qu’avec un enfant rebelle/ ayant un fort tempérament.

Quel que soit le niveau d’exaspération engendré chez les parents essayant d’élever ces enfants, les parents peuvent trouver du réconfort dans la promesse de Dieu de ne pas les tester au-delà de leurs forces (1 Corinthiens 10 :13). Si Dieu leur donne un enfant à fort tempérament, les parents peuvent avoir l’assurance qu’il n’a pas fait d’erreur et qu’il pourvoira aux instructions et aux ressources dont ils ont besoin pour ce travail. Les mots « priez sans cesse » (1 Thessaloniciens 5 :17) n’ont jamais pris autant d’importance que lorsque l’on a affaire à un jeune ayant un fort tempérament. Les parents de ces enfants doivent passer une grande partie de leur temps, à genoux devant le Seigneur, demandant la sagesse qu’il a promis de donner (Jacques 1 :5). Enfin, il est très réconfortant de savoir que des enfants à fort tempérament et qui ont été bien élevés, finissent par devenir des adultes connus pour leurs réalisations à très haut niveau et leur réussite. Beaucoup d’enfants rebelles sont devenus des chrétiens courageux et engagés qui utilisent leurs talents considérables pour servir leur Seigneur qu’ils ont appris à aimer et à respecter, à travers les efforts de parents patients et diligents.


Retour à la page d’accueil Français

Que dit la Bible sur la manière d’agir avec un enfant rebelle ?