Qu’arrive-t-il à ceux qui n’ont jamais entendu parler de Jésus ? Dieu condamnera-t-il quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de lui ?




Question : "Qu’arrive-t-il à ceux qui n’ont jamais entendu parler de Jésus ? Dieu condamnera-t-il quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de lui ?"

Réponse :
Toute personne est responsable devant Dieu qu’il ait “entendu parler de lui” ou non. La bible nous dit que Dieu s’est clairement révélé dans la nature (Romains 1:20) et dans le cœur des gens (Ecclésiaste 3:11). Le problème est que la race humaine est pécheresse ; nous rejetons tous cette connaissance de Dieu et sommes rebelles à lui (Romains 1:21-23).Sans la grâce de Dieu, Dieu nous livrerait à nos désirs de péchés, nous laissant découvrir combien vide et misérable est notre vie hors de lui. C’est ce qu’il fait avec ceux qui le rejette (Romains 1:24-32).

En réalité, la problématique n’est pas que certains n’ont pas entendu parler de Dieu, mais plutôt qu’ils aient rejeté ce qu’ils ont entendu et facilement pu voir dans la nature. Deutéronome 4:29 proclame : “Alors, de là-bas, vous rechercherez le SEIGNEUR ton Dieu; tu le trouveras si tu le cherches de tout ton cœur, de tout ton être.”. Ce verset nous enseigne un principe important : tous ceux qui cherchent sincèrement Dieu le trouvent. Si quelqu’un veut réellement rencontrer Dieu, Dieu se fait connaître à lui.

Voilà le problème: “Il n'y a pas d'homme sensé, pas un qui cherche Dieu.” (Romains 3:11). Les gens rejettent la connaissance de Dieu qui est dans la nature et dans leur cœur, et décident plutôt d’adorer un “dieu” qu’ils se créent eux-mêmes. C’est insensé de remettre en cause la justice de Dieu quand il envoie quelqu’un en enfer qui n’a jamais eu l’occasion d’entendre l’Evangile du Christ. Les gens sont responsables devant Dieu de ce que Dieu leur a déjà révélé. La Bible dit que les gens rejettent cette connaissance et donc qu’il est juste de les condamner à l’enfer.

Et au lieu de débattre du sort de ceux qui n’ont pas entendu, en tant que chrétiens, nous devrions faire en sorte qu’ils entendent. Nous sommes appelés à propager l’Evangile dans toutes les nations (Matthieu 28:19-20 ; Actes 1:8). Le fait que nous sachions que les gens rejettent la connaissance de Dieu manifestée dans la nature devrait nous motiver pour proclamer la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ. C’est uniquement en acceptant l’Evangile de la grâce de Dieu révélée par notre Seigneur Jésus-Christ que ces gens peuvent être sauvés de leurs péchés et éviter une éternité de séparation d’avec Dieu, en enfer.

Si nous acceptons l’idée que ceux qui n’ont jamais entendu parler de l’Evangile reçoivent la miséricorde de Dieu, nous rencontrons un grave problème. Si les gens qui n’ont jamais entendu l’Evangile sont sauvés… nous devrions nous assurer que jamais personne ne l’entende. La pire chose que nous pourrions faire serait de partager l’Evangile avec quelqu’un qui le rejetterait. Si cela se produisait, il ou elle serait condamnée. Ceux qui n’entendent pas parler de l’Evangile doivent nécessairement être condamnés, sinon l’évangélisation perdrait tout son sens. Pourquoi prendre le risque qu’une personne rejette l’Evangile, se condamnant elle-même, alors qu’elle était sauvée précédemment parce qu’elle n’avait pas eu connaissance de l’Evangile ?


Retour à la page d’accueil Français

Qu’arrive-t-il à ceux qui n’ont jamais entendu parler de Jésus ? Dieu condamnera-t-il quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de lui ?