Comment un Chrétien doit-il aborder le problème de la stérilité ?




Question : "Comment un Chrétien doit-il aborder le problème de la stérilité ?"

Réponse :
Le problème de stérilité peut s’avérer être une épreuve très difficile à porter, spécialement pour les couples qui attendaient impatiemment d’avoir des enfants toute leur vie. Ces couples chrétiens peuvent finir par se demander : « pourquoi nous Seigneur ? ». Nous pouvons être sûrs que Dieu veut bénir les chrétiens en leur donnant des enfants à aimer et à élever. Pour des couples physiquement en bonne santé, un des aspects les plus douloureux est l’incertitude de savoir s’il s’agit d’une situation temporaire ou permanente. S’il s’agit d’une situation temporaire, alors combien de temps doivent-ils attendre ? S’il s’agit d’une condition permanente, comment peuvent-ils le savoir premièrement, et ensuite que doivent-ils faire si tel est le cas ?

La Bible décrit le problème de stérilité temporaire dans plusieurs récits :

Dieu fit la promesse à Abraham et Sarah qu’ils auraient un enfant, mais Sarah ne conçut cet enfant, Isaac, qu’à l’âge de 90 ans (Genèse 11 :30).

Isaac, mari de Rébecca, pria avec ferveur et Dieu répondit favorablement par la naissance de Jacob et d’Esaü. (Genèse 25 :21)

Rachel pria longtemps, et enfin, Dieu “ la rendit féconde”. Elle enfanta deux fils, Joseph et Benjamin. (Genèse 30:1, 22-24, 35:18)

La femme de Manoach, qui fut stérile pour un temps, finit par donner naissance à Samson (Juges 13:2).

Bien qu’elle soit déjà âgée, Elisabeth donna naissance à Jean-Baptiste, le précurseur de Christ (Luc 1 :7, 36).

La stérilité de Sarah, de Rébecca et de Rachel (les mères de la nation d’Israël) est très significative, car le fait qu’elles aient pu finalement enfanter fût un signe de la grâce et de la faveur de Dieu. Les couples inféconds ne doivent cependant pas supposer que Dieu retient sa grâce et sa faveur envers eux, ou encore penser qu’ils sont, d’une certaine façon, punis. Les couples chrétiens doivent s’attacher à la vérité que leurs péchés sont pardonnés en Christ et que leur incapacité à avoir des enfants n’est nullement un châtiment de Dieu.

Alors, que doit faire un couple chrétien dans cette situation ? Il est bon de prendre conseil auprès de gynécologues et autres spécialistes concernant l’infertilité. Hommes et femmes devraient tous deux mener une vie équilibrée et saine pour se préparer à une grossesse future. Les mères de la nation d’Israël ont prié avec ferveur et persévérance, dans l’espoir de concevoir, aussi il est tout à fait normal de continuer à prier pour avoir un enfant. Mais le plus important est premièrement de prier pour la volonté de Dieu pour nos vies. Si la volonté de Dieu pour nous est d’avoir un enfant naturellement, cela arrivera. Si sa volonté est que nous adoptions, ou que nous soyons parents nourriciers, ou que nous restions sans enfants, alors nous devrions l’accepter et nous engager dans cette voie avec joie. Nous savons que Dieu a un plan divin pour chacun de ses bien-aimés. Dieu est l’auteur de la vie : Il accorde la conception, et il empêche la conception. Dieu est souverain et possède toute sagesse et toute connaissance (voir Romains 11 :33-36). « Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut… » (Jacques 1 :17). Connaître et accepter ces vérités sera d’un grand secours pour les couples inféconds, permettant ainsi d’apaiser la souffrance et de combler le vide dans leurs cœurs.


Retour à la page d’accueil Français

Comment un Chrétien doit-il aborder le problème de la stérilité ?