Le livre d’Habakuk



Auteur : Habakuk 1 :1 mentionne le livre d’ Habakuk comme étant un oracle du prophète Habakuk.

Date de rédaction : Le livre d’ Habakuk fut vraisemblablement écrit entre 610 et 605 avant Jésus-Christ.

Objectif du livre : Habakuk se demandait pourquoi Dieu permettait à son peuple de passer par tant de souffrance infligée par leurs ennemis. Dieu répond, et la foi d’Habakuk est restaurée.

Versets-clés : Habakuk 1 :2 « Jusqu’à quand, ô Eternel ?... j’ai crié et tu ne m’écoutes pas ! J’ai crié vers toi à la violence, et tu ne secours pas !

Habakuk 1 :5 « Jetez les yeux parmi les nations, regardez, et soyez saisis d’étonnement, d’épouvante ! Car je vais faire en vos jours une œuvre, que vous ne croiriez pas si on la racontait. »

Habakuk 1 :12 « N’es-tu pas de toute éternité, Eternel, mon Dieu, mon Saint ! Nous ne mourrons pas ! »

Habakuk 2 :2-4 « L’Eternel m’adressa la parole et dit : Ecris la prophétie : grave-la sur des tables, afin qu’on la lise couramment. Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; si elle tarde, attends-la, car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement. Voici, son âme s’est enflée, elle n’est pas droite en lui ; Mais le juste vivra par sa foi. »

Habakuk 2 :20 « L’Eternel est dans son saint temple. Que toute la terre fasse silence devant lui ! »

Habakuk 3 :2 « Eternel j’ai entendu ce que tu as annoncé, je suis saisi de crainte. Accomplis ton œuvre dans le cours des années, ô Eternel ! Dans le cours des années manifeste-la ! Mais dans ta colère souviens-toi de tes compassions ! »

Habakuk 3 :19 « L’Eternel, le Seigneur est ma force ; il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et il me fait marcher sur mes lieux élevés. »

Résumé succinct : Le livre d’ Habakuk commence avec Habakuk criant à Dieu pour une réponse à sa question de savoir pourquoi le peuple choisi de Dieu doit-il souffrir pendant sa captivité (Habakuk 1 :1-4). L’Eternel répond à Habakuk en disant essentiellement : « vous ne le croiriez pas si je vous le racontais » (Habakuk 1 :5-11). Habakuk continue en disant : « D’accord, tu es Dieu, mais explique-moi un peu plus pourquoi ces choses arrivent » (Habakuk 1 :17 à 2 :1). Dieu lui répond à nouveau et lui donne des informations supplémentaires, puis il dit à la terre de faire silence devant lui (Habakuk 2 :2-20). Ensuite Habakuk écrit une prière exprimant sa foi solide en Dieu, même au travers de ces épreuves (Habakuk 3 :1-19).

Préfigurations : L’apôtre Paul cite Habakuk 2 :4 à deux reprises (Romains 1 :17 et Galates 3 :11) pour souligner la doctrine de la justification par la foi. La foi qui est le don de Dieu et qui est disponible en Jésus-Christ, est aussi une foi qui sauve (Ephésiens 2 :8-9) et une foi qui nous soutient tout au long de notre vie. Nous recevons la vie éternelle par la foi et nous vivons la vie chrétienne par cette même foi. Contrairement à « l’orgueilleux » du début du verset, son âme n’est pas droite en lui et ses désirs ne sont pas droits. Mais pour nous qui sommes rendus justes par la foi en Christ, nous sommes rendus parfaitement justes, parce que Jésus a échangé sa justice parfaite contre notre péché (2 Corinthiens 5 :21), et nous a rendus capables de vivre par la foi.

Application à notre vie : L’application ici pour le lecteur d’ Habakuk, c’est qu’il est permis de poser des questions à Dieu sur ce qu’il est en train de faire, bien qu’avec respect et révérence. Parfois il est difficile pour nous de comprendre ce qu’il se passe, surtout lorsque nous sommes plongés temporairement dans une période de souffrance, ou encore s’il nous semble que nos ennemis prospèrent alors que nous avons tout juste de quoi survivre. Le livre d’ Habakuk, cependant, affirme que Dieu est un Dieu souverain et omnipotent qui tient toutes choses dans ses mains. Nous devons simplement rester tranquilles et nous rappeler qu’il est à l’œuvre. Il est ce qu’il dit être et il garde ses promesses. Il punira le méchant. Même lorsque nous ne pouvons pas le voir, il est toujours sur le trône de l’univers. Nous devons rester focalisés sur ceci : « L’Eternel, le Seigneur est ma force ; il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et il me fait marcher sur mes lieux élevés. » (Habakuk 3 :19). Nous faire marcher sur des lieux élevés, c’est nous emmener sur les hauteurs avec lui, là où nous sommes mis à part, séparé du monde. Parfois la route à suivre pour y arriver passe par la souffrance et l’affliction, mais si nous nous reposons en Dieu et si nous lui faisons confiance, nous en sortirons exactement là où il veut que nous soyons.


Retour à la page d’accueil Français

Le livre d’Habakuk