Le livre de Joël



Auteur : Le livre de Joël désigne le prophète Joël comme étant l’auteur du livre (Joël 1 :1)

Date de rédaction : Le livre de Joël fut vraisemblablement écrit entre 835 et 800 avant Jésus-Christ.

Objectif du livre : Le pays de Juda, cadre de l’action du livre, est dévasté par une vaste horde de sauterelles. L’invasion de sauterelles détruit tout –les champs de blé, les vignes, les jardins et les arbres. Joël décrit symboliquement les sauterelles comme une armée humaine en marche, et considère tout cela comme un jugement divin qui va fondre sur la nation à cause de ses péchés. Le livre met en évidence deux événements majeurs. D’une part, l’invasion de sauterelles, et d’autre part le fait que Dieu va répandre son Esprit sur toute chair. L’accomplissement de ce deuxième événement est mentionné par Pierre (Actes chapitre 2 : 14-18) comme ayant eu lieu à la Pentecôte.

Versets-clés : Joël 1 :4 « Ce qu’a laissé le gazam, la sauterelle l’a dévoré ; ce qu’a laissé la sauterelle, le jélek l’a dévoré ; ce qu’a laissé le jélek, le hasil l’a dévoré. »

Joël 2 :25 « Je vous remplacerai les années qu’ont dévorées la sauterelle, le jélek, le hasil et le gazam. »

Joël 2 :28 « Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair : vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. »

Résumé succinct : Une terrible plaie de sauterelles est suivie par une famine sévère dans tout le pays. Joël utilise ces événements comme un catalyseur pour envoyer des paroles d’avertissement à Juda. Si le peuple ne se repent pas rapidement et entièrement, des armées ennemies vont dévorer le pays comme l’ont fait les éléments naturels. Joël en appelle à tout le peuple et aux prêtres du pays pour jeûner et s’humilier devant Dieu et demander son pardon. Si le peuple répond à cet appel, il y aura de nouveau des bénédictions matérielles et spirituelles pour la nation. Mais le jour de l’Eternel viendra, et à ce moment-là, les sauterelles tant redoutées ressembleront à des moucherons en comparaison, car toutes les nations recevront son jugement.

Le thème dominant du livre de Joël est « le Jour de l’Eternel », un jour de colère et de jugement de Dieu. Ce sera le jour où Dieu révélera ses attributs de colère, de puissance et de sainteté, et c’est un jour terrifiant pour ses ennemis. Dans le premier chapitre, le Jour de l’Eternel est illustré, d’un point de vue historique, par la plaie de sauterelles qui s’abat sur tout le pays. Le chapitre 2 :1-17 est un chapitre de transition dans lequel Joël utilise la métaphore de la plaie des sauterelles et de la sécheresse pour renouveler un appel à la repentance. Les chapitres 2 :18 à 3 :21 décrivent le Jour de l’Eternel dans des termes eschatologiques et décrivent la réponse à l’appel à la repentance avec des prophéties de rétablissement physique (2 :21-27), de rétablissement spirituel (2 :28-32), et de rétablissement national (3 :1-21).

Préfigurations : Chaque fois que l’Ancien Testament parle de jugement sur le péché, que ce soit un péché individuel ou un péché national, la venue de Jésus-Christ est annoncée ou préfigurée. Les prophètes de l’Ancien Testament avertissaient continuellement Israël qu’elle devait se repentir, mais même lorsqu’elle le faisait, leur repentance se limitait à obéir à la loi et à faire des œuvres. Leurs sacrifices au Temple n’étaient qu’une ombre du sacrifice ultime, offert une fois pour toutes, qui aurait lieu à la croix (Hébreux 10 :10). Joël nous dit que le jugement final de Dieu qui fondra en ce Jour de l’Eternel, sera « grand et terrible. Qui pourra le soutenir ? » (Joël 2 :11). La réponse à cette question est que nous ne pourrons jamais, par nous-mêmes, soutenir un tel moment. Mais si nous avons mis notre confiance en Christ pour l’expiation de nos péchés, nous n’avons rien à craindre du jour du jugement.

Application à notre vie : Sans repentance, le jugement sera dur, rigoureux et assuré. Nous ne devrions pas mettre notre confiance dans nos possessions, mais dans le Seigneur notre Dieu. Dieu peut, à certains moments de notre vie, utiliser la nature, l’affliction ou d’autres incidents communs pour nous attirer plus près de lui. Mais dans sa miséricorde et dans sa grâce, il a pourvu le plan ultime pour notre salut – Jésus-Christ, crucifié pour nos péchés et qui échange notre péché pour sa justice parfaite (2 Corinthiens 5 :21). Il n’y a pas de temps à perdre. Le jugement de Dieu viendra rapidement, comme un voleur dans la nuit (1 Thessaloniciens 5 :2), et nous devons être prêts. Aujourd’hui est le jour du salut (2 Corinthiens 6 :2). « Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu qui ne se lasse pas de pardonner. »(Esaïe 55 :6-7). C’est seulement en nous appropriant le salut de Dieu pour nous-mêmes individuellement, que nous échapperons à sa colère en ce « Jour de l’Eternel ».


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble de l’Ancien Testament

Le livre de Joël