Quel devrait être l’ordre de priorités dans nos relations familiales ?




Question : "Quel devrait être l’ordre de priorités dans nos relations familiales ?"

Réponse :
La Bible ne présente pas une structure détaillée des priorités pour nos relations familiales. Nous pouvons cependant regarder dans les Ecritures pour trouver des principes généraux permettant de définir ces priorités. Dieu vient évidemment en premier : Deutéronome 6 :5 « Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. » Nous devons employer tout notre cœur, toute notre âme et toute notre force, à aimer Dieu sans réserve, lui donnant ainsi la priorité suprême.

Si vous êtes marié(e), votre époux (se) vient en second. Un homme marié doit aimer sa femme comme Christ a aimé l’Eglise. (Ephésiens 5 :25). La priorité de Jésus-Christ —après l’obéissance et la glorification de son Père — était son Eglise. Voici l’exemple qu’un mari devrait suivre : Dieu en premier, puis sa femme. De même, les épouses doivent être soumises à leurs maris « comme au Seigneur » (Ephésiens 5 :22). Pour une épouse, le principe de priorité est celui-ci : son mari prend la seconde place, après Dieu seulement.

Si maris et femmes viennent en second, après Dieu seulement dans nos priorités, et puisqu’un mari et sa femme sont une seule chair (Ephésiens 5 :31), il est logique de conclure que le fruit de leur mariage – les enfants – viennent en troisième place. Les parents doivent élever leurs enfants dans l’amour et l’obéissance à Dieu, afin qu’ils deviennent la prochaine génération de ceux qui aiment le Seigneur de tout leur cœur (Proverbes 22 :6 ; Ephésiens 6 :4), ceci confirmant à nouveau que Dieu vient toujours en première place. Toutes les autres relations familiales devraient fonctionner sur ce modèle.

Deutéronome 5:16 nous dit d’honorer nos parents afin que nos jours se prolongent et que nous soyons heureux. Aucune limite d’âge n’est spécifiée, ce qui nous amène à penser que, aussi longtemps que nos parents sont vivants, nous devrions les honorer. Bien entendu, une fois qu’un enfant est devenu adulte, il n’est plus dans l’obligation de leur obéir (« Enfants, obéissez à vos parents… » Ephésiens 6 :1), mais il n’y a pas d’âge limite pour les honorer. Nous pouvons en conclure que les parents arrivent ensuite sur la liste des priorités, après Dieu, nos conjoints, et nos enfants. Après les parents, tous les autres membres de notre famille élargie prennent leur place sur la liste. (1 Timothée 5 :8).

Après les membres de notre famille élargie, viennent en priorité nos frères et sœurs en Christ. Romains 14 nous dit de ne pas juger ou mépriser notre frère (verset 10) ou de ne rien faire qui soit une ‘occasion de chute’ (spirituelle) pour un autre chrétien. La première épître aux Corinthiens consigne en grande partie des instructions de Paul sur la façon dont les chrétiens (l’Eglise) devraient vivre ensemble en harmonie, en s’aimant les uns les autres. Voici d’autres exhortations concernant nos frères et sœurs en Christ : « Rendez-vous avec amour serviteurs les uns des autres (Galates 5 :13) ; « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. (Ephésiens 4 :32) ; « C’est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres. » (I Thessaloniciens 5 :11) ; « Veillez les uns sur les autres, pour nous exciter à l’amour et aux bonnes œuvres » (Hébreux 10 :24). Et enfin, vient le reste du monde, à qui nous devons apporter l’Evangile, faisant d’eux des disciples de Jésus-Christ. (Matthieu 28 :19).

En conclusion, l’ordre des priorités, selon les Ecritures, est : Dieu, puis l’époux (se), les enfants, les parents, les autres membres de la famille élargie, les frères et soeurs en Christ, et ensuite le reste du monde. Bien qu’il nous faille parfois prendre des décisions pour focaliser sur une personne plus qu’une autre, l’objectif est de ne négliger aucune de nos relations. L’équilibre biblique permet à Dieu de nous transmettre la puissance nécessaire (de nous dynamiser) pour répondre à toutes les priorités dans nos relations, à l’intérieur et à l’extérieur de nos familles.


Retour à la page d’accueil Français

Quel devrait être l’ordre de priorités dans nos relations familiales ?