Pourquoi devrais-je croire en une religion institutionnelle ?




Question : "Pourquoi devrais-je croire en une religion institutionnelle ?"

Réponse :
La “religion” est définie dans le dictionnaire comme “la croyance en un Dieu ou des dieux à adorer, exprimé usuellement par une conduite et un rituel spécifique ; un système spécifique de croyance, de culte, etc., impliquant souvent un code d’éthique”. A la lumière de cette définition, la Bible parle effectivement de religion institutionnelle et souvent son but et ses impacts ne plaisent pas à Dieu. Vous trouverez ci-après une liste d’exemples ou la religion institutionnelle est décrite.

Genèse 11:1-9 : dans la première occurrence de religion institutionnelle, les descendants de Noé se sont organisés pour construire une tour en croyant que s’ils pouvaient la faire la plus haute possible ils seraient sauvés. Ils crurent que leur unité était plus importante que leur relation avec Dieu. Dieu intervint et embrouilla leurs langues, brisant de ce fait cette religion.

Exode 6 et suivants : Dieu avait fait des promesses à Abram (Abraham) concernant une relation particulière entre ses descendants et Dieu. Toutefois, nous voyons comment cette relation s’est “organisée” pour la nation, commençant à l’exode et tout au long de l’histoire d’Israël. Les Dix Commandements, le Tabernacle, le système sacrificiel, etc. ont été organisés par Dieu et suivis par les Israélites. Mais en étudiant plus ne avant le Nouveau Testament, nous comprenons que le but final de cette religion était de mener ces adeptes à Christ (Galates 3, Romains 7). Toutefois, beaucoup se sont mépris et ont adoré les éléments plutôt que le Vrai Dieu.

Juges et suivants : la plupart des conflits entre Israéliens impliquait une dispute sur la religion institutionnelle. Les exemples sont notamment : Baal (Juges 6, 1 Rois 18), Dagon (1 Samuel 5), Molek (2 Rois 23:10). Dieu se servit de ces religions pour démontrer sa puissance en les écrasant.

Les évangiles : les pharisiens et sadducéens représentaient la religion institutionnelle du temps du Christ. Jésus les confronta sans cesse avec leurs faux enseignements et leur style de vie hypocrite. Beaucoup d’entre eux quittèrent cette religion institutionnelle – Paul en est un exemple.

Les épîtres (lettres) : certains groupes de personnes mélangeaient l’évangile avec des listes de bonnes œuvres à accomplir. Ils cherchaient à exercer des pressions sur les croyants pour qu’ils acceptent cette nouvelle religion. Galates et Colossiens mettent engarde à ce propos.

Apocalypse : mêm à la fin des temps, la religion institutionnelle aura un impact sur le monde quand l’Antéchrist établira une religion mondiale.

Dans la plupart des cas, la conséquence de la “religion institutionnelle” est de distraire des intentions de Dieu. Toutefois, la Bible nous parle de chrétiens (croyants) organisés dans des structures et qui sont dans ses plans. Il les dénomme églises. La description du livre des Actes et des Epîtres nous fournissent des directions pour que l’Eglise soit organisée et indépendante. L’organisation permet la protection, la productivité et l’impact (Actes 2:41-47).

Dans ce cas, il vaudrait mieux parler de “relation organisée”. Il n’y a pas de méthode pour atteindre Dieu(c’est lui qui atteind les hommes). Il n’y a pas d’orgueil (tout est reçu par grâce). Il ne devrait pas y avoir de disputes de leadership (Christ est la tête - Colossiens 1:18). Il ne devrait pas y avoir de préjugés (nous sommes tous un dans le Christ - Galates 3:28). Etre organisé n’est pas le problème. Souscrire à une religion est le problème.


Retour à la page d’accueil Français

Pourquoi devrais-je croire en une religion institutionnelle ?