GotQuestions.org/Francais



Question : « Que dit la Bible du travail des femmes ? »

Réponse :
Beaucoup de couples et de familles se demandent si la femme doit ou non occuper un poste hors de chez elle. La Bible ne donne pas d’instructions à ce sujet. En Tite 2.3-4, Paul énonce quels enseignements les femmes d’âge mûr doivent donner aux jeunes épouses : « elles apprendront aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants, à se montrer réfléchies et pures, à s’occuper de leur foyer, à être pleines de bonté et se soumettre à leur mari, afin que la parole de Dieu ne soit pas calomniée. » Ce passage dit clairement que si elles ont des enfants à la maison, la première responsabilité des jeunes femmes est de s’occuper d’eux. Les femmes plus âgées doivent dispenser un enseignement auprès des jeunes femmes et mener une vie qui glorifie Dieu. Avec ces responsabilités à l’esprit, une femme plus âgée est libre d’employer son temps libre comme elle le souhaite, selon la gouverne de Dieu.

Proverbes 31 décrit une « femme de valeur ». À partir du verset 11, l’auteur loue cette femme qui fait tout ce qu’elle peut pour s’occuper de sa famille. Elle travaille dur pour garder sa maison en ordre et pourvoir aux besoins de sa famille. Les versets 16, 18, 24 et 25 montrent qu’elle est si zélée et courageuse qu’elle possède aussi un commerce qui lui rapporte un revenu supplémentaire en vue de l’entretien de sa famille. Sa motivation a une importance en ce que ses activités commerciales sont un moyen et non une fin en soi, et lui permettent de pourvoir aux besoins de sa famille, pas de faire carrière ou de garder le même niveau de vie que ses voisins. Son activité professionnelle revêt une importance secondaire vis-à-vis de sa vocation première, qui est de s’occuper de son mari, de ses enfants et de son foyer.

La Bible n’interdit pas aux femmes de travailler à l’extérieur, mais elle est claire quant aux priorités qu’elle doit choisir. Si son travail empêche une femme de s’occuper de ses enfants et de son mari, alors il vaut mieux qu’elle ne travaille pas. Si une femme chrétienne peut travailler à l’extérieur tout en offrant un environnement aimant et chaleureux à son mari et à ses enfants, c’est tout à fait acceptable. Ces principes laissent aux femmes une grande marge de liberté en Christ. Les femmes qui travaillent au dehors ne doivent pas être condamnées, mais celles qui se concentrent sur la gestion de leur foyer ne doivent pas non plus être traitées avec condescendance.