GotQuestions.org/Francais



Le livre d’Ezéchiel



Auteur : Le prophète Ézéchiel, un contemporain de Jérémie et de Daniel, est l’auteur de ce livre (Ézéchiel 1.3).

Date de rédaction : Le livre d’Ézéchiel a probablement été écrit entre 593 et 565 av. J.-C., pendant la captivité des Juifs à Babylone.

Objectif : Ézéchiel exerçait son ministère auprès de sa génération, qui était à la fois excessivement pécheresse et totalement désespérée. Par son ministère de prophète, il cherche à les amener à la repentance immédiate et à la confiance en l’avenir lointain. Il leur enseigne que :
1) Dieu agit par l’intermédiaire de messagers humains,
2) même dans la défaite et le désespoir, le peuple de Dieu a besoin d’avoir confiance en sa souveraineté,
3) la Parole de Dieu ne faillit jamais,
4) Dieu est présent et peut être adoré partout,
5) le peuple doit obéir à Dieu s’il veut recevoir sa bénédiction et
6) le Royaume de Dieu viendra.

Versets-clés : Ézéchiel 2.3-5 - « Il m’a dit : « Fils de l’homme, je t’envoie vers les Israélites, vers des nations rebelles qui se sont rebellées contre moi. Eux et leurs ancêtres se sont révoltés contre moi jusqu’à aujourd’hui. Ce sont des enfants à la tête dure et au cœur endurci. Je t’envoie vers eux et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel. Qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas – en effet, c’est une communauté de rebelles – ils sauront ainsi qu’il y a un prophète au milieu d’eux. »

Ézéchiel 18.4 - « En effet, toutes les vies m’appartiennent ; la vie du fils m’appartient aussi bien que celle du père. Celui qui pèche, c’est celui qui mourra. »

Ézéchiel 28.12-14 - « Tu représentais la perfection. Tu étais plein de sagesse, tu étais d’une beauté parfaite. Tu étais en Éden, le jardin de Dieu. Tu étais couvert de toutes sortes de pierres précieuses – de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude – ainsi que d’or. Tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu as été créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées. Je t’avais installé, et tu y étais, sur la sainte montagne de Dieu, tu marchais au milieu des pierres étincelantes. »

Ézéchiel 33.11 - « Dis-leur : Aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l’Éternel, je ne prends pas plaisir à voir le méchant mourir, mais à le voir changer de conduite et vivre. Renoncez, renoncez à votre mauvaise conduite ! Pourquoi devriez-vous mourir, communauté d’Israël ? »

Ézéchiel 48.35 - « Et, dès ce jour, le nom de la ville sera l’Éternel est ici. »

Bref résumé : Comment vivre dans un monde à la dérive ? Ézéchiel, qui était destiné à commencer son ministère de sacrificateur à l’âge de trente ans, a été déraciné de son pays natal et exilé à Babylone à l’âge de vingt-cinq ans, où il a langui, désespéré, pendant cinq ans. À l’âge de trente ans, une vision majestueuse de la gloire de Yahvé a saisi tout son être alors qu’il était à Babylone. Le sacrificateur / prophète a découvert que Dieu n’était pas confiné aux limites étroites de son pays natal. Bien au contraire, il est un Dieu universel, qui commande et contrôle les personnes et les nations. À Babylone, Dieu lui a transmis sa parole pour le peuple et cette expérience l’a transformé : il s’est avidement consacré à la Parole de Dieu, prenant conscience qu’il n’avait lui-même rien qui puisse aider les captifs dans leur situation difficile, mais que la Parole de Dieu pouvait les toucher et les rendre victorieux malgré les circonstances. Ézéchiel a employé diverses méthodes pour communiquer la Parole de Dieu à son peuple : l’art, par un dessin représentant Jérusalem, ainsi que des actes symboliques et une conduite inhabituelle pour attirer l’attention. Il se coupa les cheveux et la barbe pour montrer ce que Dieu ferait à Jérusalem et à ses habitants.

Le livre d’Ézéchiel peut être divisé en quatre sections : chapitres 1-24 : prophéties sur la ruine de Jérusalem, chapitres 25-32 : prophéties sur le jugement de Dieu sur les nations environnantes, chapitre 33 : ultime appel à la repentance d’Israël, chapitres 34-48 : prophéties concernant le rétablissement futur d’Israël.

Préfigurations : Ézéchiel 34 est le chapitre où Dieu dénonce les chefs d’Israël étant des faux bergers, qui ne prennent pas soin de son peuple, mais ne se soucient que d’eux-mêmes. Ils mangeaient bien, étaient bien vêtus et bien traités par le peuple sur lequel ils avaient été placés pour le diriger (Ézéchiel 34.1-3) Jésus, au contraire, est le bon Berger, qui donne sa vie pour ses brebis et les protège des loups qui menacent de détruire le troupeau (Jean 10.11-12). Le verset 4 du chapitre 34 décrit le peuple dont les bergers avaient pour tâche de prendre soin comme étant faible, malade, blessé et perdu. Jésus est le grand médecin qui guérit nos blessures spirituelles (Ésaïe 53.5) par sa mort sur la croix. Il est venu pour chercher et sauver ceux qui étaient perdus (Luc 19.10).

Application concrète : Le livre d’Ézéchiel nous appelle à une rencontre vivante et rafraîchissante avec le Dieu d’Abraham, de Moïse et des prophètes. Nous devons être vainqueurs, ou nous serons vaincus. Ézéchiel nous appelle à : une vision transformatrice de la puissance, la connaissance, la présence éternelle et la sainteté de Dieu, à laisser Dieu nous guider, à comprendre la profondeur de la propension au mal du cœur humain, reconnaître que Dieu donne à ses serviteurs la responsabilité d’avertir les méchants du danger qui les guette et avoir une relation vivante avec Jésus-Christ, qui a dit que la nouvelle alliance est en son sang.