GotQuestions.org/Francais



Question : « Ceux qui sont au ciel voient-ils ceux qui sont encore sur terre ? »

Réponse :
Certains se basent sur Hébreux 12.1 pour affirmer que ceux qui sont au ciel peuvent peut-être nous voir : « Nous donc aussi, puisque nous sommes entourés d’une si grande nuée de témoins». Ces « témoins » sont les héros de la foi mentionnés en Hébreux 11 et le terme « entourés » a fait penser à certains commentateurs que ceux-ci (et peut-être d’autres) nous regardent depuis le ciel.

L’idée selon laquelle on nous regarde vivre du ciel est très répandue dans la culture populaire, mais, même si cela peut nous faire plaisir de penser que ceux que nous aimions nous voient de tout là-haut, ce n’est pas ce que dit Hébreux 12.1 : dans ce passage, l’auteur tire des conclusions pratiques d’Hébreux 11 (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le chapitre 12 commence par « puisque »). Les « témoins » sont les personnes dont Dieu vante la foi au chapitre 11, qui sont nombreux au ciel. La question qui se pose alors est : en quoi sont-ils des « témoins » ?

L’interprétation correcte d’Hébreux 12.1 est que les hommes et femmes qui forment la « grande nuée de témoins » attestent que cela vaut la peine de vivre par la foi. Leurs histoires racontées dans l’Ancien Testament témoignent que ceux qui gardent la foi malgré leurs craintes sont bénis. Pour paraphraser le début d’Hébreux 12.1 : « Puisque nous avons tant d’exemples vécus d’une foi éprouvée. » Ce n’est donc pas que ces personnes nous regardent (comme si elles n’avaient rien de mieux à faire et si nous vies sur terre étaient si passionnantes…), mais que nos prédécesseurs nous ont laissé leur exemple. Leur vie témoigne de leur foi, de l’œuvre de Dieu et de la vérité.

Hébreux 12.1 poursuit : « rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance l’épreuve qui nous est proposée. » La foi et la persévérance des croyants qui nous ont précédés nous inspire à poursuivre notre propre course de foi, en suivant les exemples d’Abraham, Moïse, Rahab, Gédéon, etc.

Certaines personnes citent le fait que l’homme riche mentionne ses frères en Luc 16.28 comme une preuve que les âmes des défunts (du moins dans l’Hadès) voient ce qui se passe sur terre. Pourtant, ce passage ne dit pas que l’homme riche voyait ses frères : il savait qu’il avait des frères et qu’ils étaient incroyants. D’autres citent Apocalypse 6.10, où les martyrs de la Tribulation demandent à Dieu de les venger. Là encore, ce passage ne dit pas qu’ils voyaient les habitants de ta terre, mais seulement qu’ils savaient qu’ils méritaient qu’on leur rende justice et voulaient que le Seigneur intervienne.

La Bible ne dit pas clairement que ceux qui sont au ciel ne peuvent pas nous voir. Il est donc impossible de l’affirmer avec certitude, mais il est probable qu’ils ne le puissent pas, parce qu’ils sont certainement assez occupés à d’autres choses, comme adorer Dieu et jouir de la gloire du ciel.

Que ceux qui sont au ciel puissent nous voir ou non, nous ne vivons pas pour eux et ne dépendons pas de leur approbation. Hébreux 12.2 nous rappelle l’essentiel : « Faisons-le en gardant les regards sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection. » Jésus, et nul autre que lui, est notre espoir béni (Tite 2.13).