GotQuestions.org/Francais



Question : « Pourquoi certains refusent-ils Jésus comme leur Sauveur ? »

Réponse :
Accepter ou de refuser Jésus comme Sauveur est la décision la plus importante de toute une vie. Pourquoi en est-il tant qui rejettent Jésus en tant que Sauveur ? Il y a peut-être autant de raisons différentes que d’individus qui le refusent, mais on peut les classer en quatre grandes catégories :

1) Certaines personnes pensent qu’elles n’ont pas besoin d’un Sauveur. Elles se considèrent comme de « bonnes personnes » et n’ont pas conscience qu’elles sont aussi pécheresses que toutes les autres et ne peuvent venir à Dieu par leurs propres efforts. Pourtant, Jésus a dit : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. » (Jean 14.6) Ceux qui refusent Christ ne pourront se tenir devant Dieu pour plaider eux-mêmes leur cause, sur la base de leurs propres mérites.

2) Certaines personnes craignent d’accepter Christ comme leur Sauveur par peur du rejet social ou de la persécution encourue. Les incroyants mentionnés en Jean 12.42-43 ne voulaient pas confesser Christ parce qu’ils se souciaient davantage de leur statut parmi leurs pairs que de la volonté de Dieu. C’étaient des Pharisiens aveuglés par leur attachement à leur rang social et à l’approbation des autres, « car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu. »

3) Certaines personnes sont davantage attirées par les choses du monde présent que par les choses éternelles. On peut lire l’histoire d’un tel homme en Matthieu 19.16-23. Cet homme n’était pas prêt à renoncer à ses biens terrestres pour une relation éternelle avec Jésus (voir aussi 2 Corinthiens 4.16-18).

4) Il en est beaucoup qui résistent tout simplement aux appels du Saint-Esprit, qui veut les attirer à la foi en Christ. Étienne, un responsable de l’Église primitive, a dit à ceux qui étaient sur le point de le tuer : « Hommes réfractaires, incirconcis de cœur et d’oreilles ! Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit ; vous êtes bien comme vos ancêtres. » (Actes 7.51) L’apôtre Paul a dit la même chose à un groupe de personnes qui ont rejeté l’Évangile en Actes 28.23-27.

Quelles que soient les motifs de refuser Jésus-Christ, ce rejet a des conséquences éternelles désastreuses. « Il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés », que celui de Jésus (Actes 4.12), et ceux qui le refusent, quelles que soient leurs raisons, passeront l’éternité dans « les ténèbres extérieures » de l’enfer, où « il y aura des pleurs et des grincements de dents ». (Matthieu 25.30)