GotQuestions.org/Francais



Question : « Qu’est-ce que la science chrétienne ? »

Réponse :
La science chrétienne a été fondée par Mary Baker Eddy (1821-1910), pionnière d’idées nouvelles sur les liens entre santé et spiritualité. Inspirée par sa propre expérience de guérison en 1866, Eddy a passé des années à étudier la Bible, à prier et à faire des recherches sur diverses méthodes de guérison. Le résultat fut un système de guérison qu’elle a appelé « science chrétienne » en 1879. Son livre Science and Health with a Key to the Scriptures (Science et santé, avec la clef des Écritures) a ouvert de nouvelles perspectives pour comprendre le lien corps-âme-esprit. Elle a ensuite fondé une université, une église et une maison d’édition, ainsi que le journal réputé « The Christian Science Monitor » (« Le Moniteur de la science chrétienne »). Du fait de sa ressemblance avec d’autres groupes, beaucoup considèrent la science chrétienne comme une secte non-chrétienne.

La science chrétienne enseigne que Dieu, Père et Mère de tous, est entièrement bon et entièrement spirituel, et que toute sa création, y compris la véritable nature de chaque personne, est créée à la ressemblance spirituelle immaculée de la divinité. Puisque la création de Dieu est bonne, les mauvaises choses comme la maladie, la mort et le péché ne peuvent pas faire partie de la réalité fondamentale, mais elles sont la conséquence d’une vie sans Dieu. La prière est un moyen essentiel de se rapprocher de Dieu et de guérir de ces maux humains. Tout cela est contraire à la Bible, qui enseigne que l’homme est né dans le péché qu’il a hérité d’Adam suite à la chute et que ce péché nous sépare de Dieu. Sans la grâce salvatrice de Dieu par la mort de Christ sur la croix, nous ne pourrions jamais être guéris de notre maladie ultime : le péché.

Au lieu d’enseigner que Jésus guérit nos maladies spirituelles (voir Ésaïe 53.5), les adeptes de la science chrétienne voient le ministère de Jésus comme leur propre modèle de guérison et croient qu’il manifeste l’importance de la guérison pour le salut. Ils prient pour prendre quotidiennement davantage conscience de la réalité de Dieu et de son amour et pour expérimenter et contribuer à faire éprouver à d’autres les effets curatifs et harmonisateurs qu’apporte une telle prise de conscience.

Pour la plupart des adeptes de la science chrétienne, la guérison spirituelle est un premier choix efficace et par conséquent, ils se tournent vers la puissance de la prière au lieu de soins médicaux. Cette attitude a par moments été combattue par les autorités, surtout en cas de refus de soins médicaux à des mineurs. Cependant, la science chrétienne n’impose rien à ses membres dans ce domaine.

La Science chrétienne n’a pas de pasteurs : ce sont la Bible et le livre Science et Santé qui sont censés les remplacer. Des études bibliques sont proposées quotidiennement et deux laïcs, élus par chaque assemblée locale, les lisent à voix haute le dimanche. Les églises de la science chrétienne tiennent aussi des réunions de témoignage hebdomadaires, au cours desquelles les membres de l’assemblée racontent leurs expériences de guérison et de régénération.

De toutes les sectes soi-disant chrétiens qui existent, la « science chrétienne » est celle qui porte le nom le plus trompeur : elle n’est ni chrétienne, ni scientifique, mais, au contraire, opposée à la science et orientée vers une spiritualité mystique de type « nouvel âge », présentée comme la voie de la guérison physique et spirituelle. La science chrétienne doit être reconnue et rejetée comme la secte anti-chrétienne qu’elle est.