Quel est le sens du Carême ?



 


Question : « Quel est le sens du Carême ? »

Réponse :
Le Carême est une période de jeûne, de modération et de renoncement, traditionnellement observée par les catholiques et par certaines dénominations protestantes. Elle commence le mercredi des Cendres et se termine le dimanche de Pâques. Sa longueur a été fixée au IVº Siècle à 46 jours (40 jours, à l’exclusion des dimanches). Pendant le Carême, on mange moins ou on s’abstient d’un aliment ou d’une activité particulière. Il n’est pas rare de voir certaines personnes arrêter de fumer pendant le Carême, ou encore renoncer à la télévision, aux bonbons ou aux mensonges. Il s’agit de six semaines d’autodiscipline.

Le Carême a été institué comme un moyen pour les catholiques de se rappeler l’importance de la repentance, de la même manière que les hommes de l’Ancien Testament jeûnaient et se repentaient en prenant le sac et la cendre (Esther 4.1-3, Jérémie 6.26, Daniel 9.3).

Cependant, au cours des siècles, le Carême a revêtu une valeur plus « sacramentelle ». Beaucoup de catholiques croient que renoncer à quelque chose pendant le Carême est un moyen d’obtenir la bénédiction de Dieu. Pourtant, la Bible enseigne que la grâce ne se mérite pas : c’est le « don de la justice » (Romains 5.17). De plus, Jésus nous enseigne de jeûner discrètement : « Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste comme les hypocrites. En effet, ils prennent un visage tout défait pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage afin de ne pas montrer que tu jeûnes aux hommes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret. » (Matthieu 6.16-18) Le commandement : « lave ton visage » semble en contradiction avec la pratique de se frotter des cendres sur le front pour le mercredi des Cendres.

Jeûner peut être une bonne chose et cela plaît à Dieu quand nous nous repentons de nos habitudes pécheresses. Il n’y a absolument rien de mal à mettre à part une période de temps pour se concentrer sur la mort et la résurrection de Jésus. Nous devons cependant nous repentir de nos péchés tous les jours, pas seulement pendant les 46 jours du Carême.

Si un chrétien veut faire le Carême, il est libre de le faire, le plus important étant de se concentrer sur la repentance de nos péchés et notre consécration à Dieu. Le Carême ne devrait pas être un temps pour se vanter de nos sacrifices ou chercher à gagner la faveur de Dieu ou à être aimés davantage de lui. L’amour de Dieu pour nous ne pourrait pas être plus grand qu’il ne l’est déjà.


Retour à la page d'accueil en français

Quel est le sens du Carême ?