Que sont la critique rédactionnelle et la haute critique ?



 


Question : « Que sont la critique rédactionnelle et la haute critique ? »

Réponse :
La critique rédactionnelle et la haute critique ne sont que deux des nombreuses écoles de critique biblique. Leur intention est de faire des recherches sur les Écritures afin de déterminer leur auteur, leur historicité et la date à laquelle elles ont été écrites. La plupart de ces méthodes sont des attaques visant à détruire biblique.

On peut distinguer deux formes principales de critique biblique : la haute critique et la critique textuelle. La critique textuelle vise à reconstituer le texte original, dont les manuscrits sont perdus. La haute critique étudie l‎’authenticité du texte et pose des questions comme : quand ce texte a-t-il été réellement écrit ? Qui l‎’a réellement écrit ?

Beaucoup de critiques ne croient pas en l‎’inspiration des Écritures et se servent donc de ces questions pour masquer l‎’œuvre du Saint-Esprit dans la vie des auteurs de nos Écritures. Ils croient que notre Ancien Testament n‎’est qu‎’une compilation de traditions orales qui n‎’ont été écrites qu‎’après la captivité d‎’Israël à Babylone en 586 av. J.-C.

Bien sûr, on voit dans les Écritures que Moïse a écrit la Loi et les cinq premiers livres de l‎’Ancien Testament (appelé le Pentateuque). Si ces livres n‎’avaient pas réellement été écrits par Moïse, mais dataient de nombreuses années après la naissance de la nation d‎’Israël, les critiques pourraient de ce fait mettre en doute leur fiabilité et ainsi réfuter l‎’autorité de la Parole de Dieu. Mais ce n‎’est pas le cas. (Pour plus de détails sur les preuves que Moïse est bien l‎’auteur du Pentateuque, voir nos articles sur l‎’hypothèse documentaire et la théorie JEDP.) La critique rédactionnelle affirme que les auteurs des Évangiles n‎’étaient que les derniers compilateurs de traditions orales, pas les témoins directs des événements. Un critique rédactionnel a dit que l‎’objectif de son travail était de trouver la « motivation théologique » des auteurs dans la sélection et la compilation de traditions ou d‎’autres sources chrétiennes écrites.

En fait, on voit que toutes ces formes de critique biblique cherchent à exclure l‎’œuvre du Saint-Esprit de la production d‎’un document écrit précis et fiable renfermant la Parole de Dieu. Les auteurs des Écritures ont expliqué leur apparition : « Toute l‎’Écriture est inspirée de Dieu » (2 Timothée 3.16). C‎’est Dieu qui a inspiré aux hommes les mots qu‎’Il voulait qu‎’ils écrivent. L‎’Apôtre Pierre a écrit : « Aucune prophétie de l‎’Écriture n‎’est une affaire d‎’interprétation personnelle, car ce n‎’est jamais par une volonté d‎’homme qu‎’une prophétie a été apportée » (2 Pierre 1.20-21). Il veut dire que ces écrits ne sont pas le fruit de l‎’imagination d‎’hommes qui voulaient tout simplement écrire quelque chose. Pierre poursuit : « mais c‎’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu » (2 Pierre 1.21). Le Saint-Esprit leur a dit ce qu‎’il voulait qu‎’ils écrivent. Il est inutile de critiquer l‎’authenticité des Écritures alors que nous savons que Dieu était à l‎’œuvre en coulisses, dirigeant et guidant les hommes dans leur travail.

Voici un autre verset intéressant concernant la fiabilité des Écritures : « Mais le défenseur, l‎’Esprit saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et VOUS RAPPELLERA TOUT CE QUE JE VOUS AI DIT. » (Jean 14.26) Ici, Jésus dit à ses disciples qu‎’il va bientôt les quitter, mais que le Saint-Esprit les aidera à se souvenir de ce qu‎’il leur avait enseigné sur terre, pour qu‎’ils puissent plus tard le mettre par écrit. Dieu était derrière l‎’inspiration et la préservation des Écritures.


Retour à la page d'accueil en français

Que sont la critique rédactionnelle et la haute critique ?