Qu’est-ce que l’Église orthodoxe et quelles sont les croyances chrétiennes orthodoxes ?



 


Question : « Qu’est-ce que l’Église orthodoxe et quelles sont les croyances chrétiennes orthodoxes ? »

Réponse :
L’Église orthodoxe n’est pas une seule Église, mais une famille de 13 entités autogouvernées, nommées d’après la nation dans laquelle elles se situent (par ex. l’Église orthodoxe grecque, l’Église orthodoxe russe). Elles ont une conception commune des sacrements, de la doctrine, de la liturgie et de l’administration de l’Église, mais chacune gère ses propres affaires.

Le chef de chaque église orthodoxe est appelé « patriarche » ou « métropolitain ». Le patriarche de Constantinople (Istanbul, en Turquie) est considéré comme le patriarche œcuménique ou universel. Son statut est presque équivalent à celui du pape de l’Église Catholique. Contrairement au pape, qui est connu sous le titre de VICARIUS FILIUS DEI (vicaire du Fils de Dieu), l’évêque de Constantinople est appelé PRIMUS INTER PARES (le premier parmi ses pairs). Il jouit d’un honneur particulier, mais ne possède aucun pouvoir lui permettant d’interférer dans les 12 autres communions orthodoxes.

L’Église orthodoxe prétend être la seule véritable Église de Christ et cherche à faire remonter ses origines aux premiers Apôtres par une chaîne de succession apostolique ininterrompue. Les penseurs orthodoxes débattent du statut spirituel des catholiques et des protestants, certains les considérant encore comme hérétiques. Pourtant, tout comme les catholiques et les protestants, les croyants orthodoxes considèrent la Trinité comme authentique, la Bible comme étant la Parole de Dieu, Jésus comme étant Dieu le Fils et ils adhèrent à beaucoup d’autres doctrines bibliques. Leur doctrine est cependant bien plus proche du catholicisme que du protestantisme.

Malheureusement, la doctrine de la justification par la foi est pratiquement absente de l’histoire et de la théologie orthodoxe, qui met plutôt l’accent sur la theosis (littéralement « divinisation »), le processus graduel par lequel les chrétiens deviennent de plus en plus semblables à Christ. Ce que beaucoup, dans la tradition orthodoxe, ne comprennent pas, c’est que la theosis (divinisation ou sanctification) est le résultat progressif du salut, pas une exigence pour celui-ci. Voici quelques autres enseignements orthodoxes qui contredisent la Bible :

L’autorité égale des Écritures et de la tradition de l’Église
Le découragement d’interpréter la Bible indépendamment de la tradition
La virginité perpétuelle de Marie
La prière pour les morts
Le baptême des enfants, sans référence à la responsabilité et à la foi personnelles
La possibilité de recevoir le salut après la mort
La possibilité de perdre le salut

Bien que l’Église orthodoxe se réclame de grands penseurs de l’Histoire de l’Église et que beaucoup de ceux qui appartiennent à la tradition orthodoxe ont une véritable relation rédemptrice avec Jésus-Christ, l’Église orthodoxe elle-même ne transmet pas un message clair, conforme à l’Évangile biblique de Christ. L’appel des Réformateurs : « l’Écriture seule, la foi seule, la grâce seule, en Christ seul » est absent dans l’Église orthodoxe et c’est un trésor trop précieux pour être ignoré.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que l’Église orthodoxe et quelles sont les croyances chrétiennes orthodoxes ?