Le livre d’Aggée



 

Auteur : Aggée 1.1 désigne le prophète Aggée comme l’auteur du livre portant ce nom.

Date de rédaction : Le livre d’Aggée a été écrit vers 520 av. J.-C.

Objectif : Aggée voulait interpeller le peuple de Dieu concernant leurs priorités. Il les invita à rendre gloire et honneur Dieu en construisant un Temple, malgré l’opposition des contrées alentours et de celle des autorités locales. Aggée leur rappela de ne pas se décourager sous prétexte que ce Temple ne serait pas aussi richement décoré que celui de Salomon. Il les exhorta à se détourner de l’impureté de leurs voies et de faire confiance à la puissance souveraine de Dieu. Le livre d’Aggée nous rappelle quels furent les problèmes auxquels le peuple de Dieu devait faire face en ce temps-là, et comment le peuple mit courageusement sa confiance en Dieu ainsi que la manière dont Dieu pourvut à leurs besoins.

Versets-clé : Aggée 1.4 - « Est-ce le temps pour vous d’habiter vos demeures lambrissées, quand cette maison est détruite ? »

Aggée 1.5-6 - « Ainsi parle maintenant l’Éternel des armées : considérez attentivement vos voies ! Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, vous mangez, et vous n’êtes pas rassasiés ; vous buvez, et vous n’êtes pas désaltérés, vous êtes vêtus, mais vous n’avez pas chaud ; le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé. »

Aggée 2.9 - « La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première, dit l’Éternel des armées, et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, dit l’Éternel des armées. »

Bref résumé : Le peuple de Dieu va-t-il réviser ses priorités, prendre courage, et agir sur la base des promesses de Dieu ? Dieu voulait avertir son peuple pour qu’il tienne compte de ses paroles. Non seulement Dieu les a-t-il avertis, mais il a aussi fait des promesses par le truchement de son serviteur Aggée, pour les motiver à le suivre. Puisque le peuple de Dieu ne s’était pas fixé les bonnes priorités et n’avait pas mis Dieu à la première place dans sa vie, Juda avait été envoyé en exil à Babylone. En réponse à la prière de Daniel et en accomplissement de ses promesses, Dieu a ordonné à Cyrus, le roi de Perse, de permettre aux Juifs en exil de retourner à Jérusalem. Un groupe de Juifs retournèrent dans leur pays avec une grande joie, mirent Dieu à la première place dans leur vie, l’adorèrent et commencèrent à reconstruire le Temple de Jérusalem sans l’aide des habitants de la région de Palestine. Leur foi courageuse se heurta à l’opposition des populations locales ainsi que du gouvernement de Perse pendant 15 ans environ.

Préfigurations : Comme pour la plupart des livres des prophètes mineurs, Aggée se termine avec des promesses de rétablissement et de bénédiction. Dans le dernier verset, Aggée 2.23, Dieu utilise un titre spécifiquement messianique pour désigner Zorobabel : « Mon Serviteur » (comparez 2 Samuel 3.18, 1 Rois 11.34, Ésaïe 42.1-9, Ézéchiel 37.24-25). Par l’intermédiaire d’Aggée, Dieu promet de le garder à la manière d’un sceau, symbole d’honneur, d’autorité, et de pouvoir, un peu comme un sceptre royal utilisé pour sceller lettres et décrets. Zorobabel, en tant que sceau de Dieu, représente la maison de David et la reprise de la lignée messianique interrompue par l’exil. Zorobabel rétablit la lignée royale de la postérité de David, lignée qui devait aboutir au règne de Christ pendant le Millénium. Zorobabel apparaît dans la lignée (généalogie) de Christ du côté de Joseph (Matthieu 1.12) ainsi que du côté de Marie (Luc 3.27).

Application concrète : Le livre d’Aggée attire l’attention sur les problèmes quotidiens que la majorité des gens rencontrent encore aujourd’hui. Aggée nous demande :
1) d’examiner nos priorités pour voir si nos ambitions personnelles prennent le pas sur le service de Dieu,
2) de rejeter une attitude défaitiste dès que nous rencontrons de l’opposition ou des circonstances décourageantes,
3) de confesser nos échecs et de chercher à mener une vie pure devant Dieu,
4) d’agir avec courage pour Dieu et son royaume, parce que nous avons l’assurance qu’il est toujours avec nous, et qu’il règne en maître sur chaque détail de notre vie,
5) de nous reposer en toute sécurité entre les mains de Dieu, sachant qu’il va nous bénir abondamment à mesure que nous le servons fidèlement.


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble de l’Ancien Testament

Le livre d’Aggée