Le livre de Zacharie



 

Auteur : Zacharie 1.1 désigne le prophète Zacharie comme étant l’auteur du livre de Zacharie.

Date de rédaction : Le livre de Zacharie a été rédigée selon un plan en deux parties principales, probablement entre 520 et 470 av. J.-C.

Objectif : Zacharie met l’accent sur le fait que Dieu a utilisé ses prophètes pour enseigner, avertir et corriger son peuple. Malheureusement, ils ont refusé d’écouter. Leur péché a entraîné le châtiment de Dieu. Le livre témoigne aussi du fait que même une prophétie pouvait faire l’objet de corruption. L’histoire montre qu’à cette époque, la prophétie était tombée en discrédit auprès des Juifs, menant à la période intertestamentaire, où aucune voix prophétique ne fut adressée au peuple de Dieu.

Versets-clé : Zacharie 1.3 - « Dis-leur donc : Ainsi parle l’Éternel des armées : Revenez à moi, dit l’Éternel des armées, et je reviendrai à vous, dit l’Éternel des armées. »

Zacharie 7.13 - « Quand il appelait, ils n’ont pas écouté : aussi n’ai-je pas écouté, quand ils ont appelé, dit l’Éternel des armées. »

Zacharie 9.9 - « Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi vient à toi ; Il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d’une ânesse. »

Zacharie 13.9 - « Je mettrai ce tiers dans le feu, et je le purifierai comme on purifie l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Il invoquera mon nom, et je l’exaucerai ; Je dirai : C’est mon peuple ! Et il dira : L’Éternel est mon Dieu ! »

Bref résumé : Le livre de Zacharie enseigne que le salut est disponible pour tous. Le dernier chapitre décrit des peuples venant du monde entier pour adorer Dieu, qui désire que tous les peuples le suivent. Il ne s’agit pas ici de la doctrine de l’universalisme, qui dit que tous seront sauvés parce que la nature de Dieu est celle d’un Sauveur. Le livre enseigne plutôt que Dieu désire que tous les hommes l’adorent et il reçoit tous ceux qui l’adorent, sans distinction de nationalité ou d’expression politique, comme dans la délivrance de Juda et de Jérusalem de leurs ennemis politiques. Enfin, Zacharie prêcha que Dieu a toute souveraineté sur les affaires de ce monde, en dépit de toute apparence du contraire. Ses visions du futur indiquent que Dieu voit tout ce qui va arriver. Les descriptions de l’intervention de Dieu dans le monde nous enseignent, qu’en fin de compte, Dieu va amener les événements humains vers l’aboutissement qu’il a choisi. Dieu ne retire pas à l’homme la liberté individuelle de choisir de le suivre ou de se rebeller contre lui, mais il tient les gens responsables de leurs choix. Dans le dernier chapitre, même les forces de la nature répondent au contrôle de Dieu.

Préfigurations : Les prophéties concernant Jésus-Christ et l’ère messianique sont nombreuses dans le livre de Zacharie. De la promesse que le Messie viendrait et habiterait au milieu de nous (Zacharie 2.10-12, Matthieu 1.23) en passant par le symbole du germe (le rameau) et de la pierre (Zacharie 3.8-9, 6.12-13, Ésaïe 11.1, Luc 20.17-18) à la promesse de sa seconde venue où ceux qui l’ont percé tourneront leurs regards vers lui et pleureront amèrement sur lui (Zacharie 12.10b, Jean 19.33-37), Christ reste le thème du livre de Zacharie. Jésus est le Sauveur d’Israël, une source dont le sang couvre les péchés de tous ceux qui viennent à lui pour recevoir le salut (Zacharie 13.1, 1 Jean 1.7).

Application concrète : Dieu attend de nous aujourd’hui une adoration sincère et une vie vertueuse. L’exemple de Zacharie lorsqu’il triomphe du préjugé national, nous rappelle que nous devons accueillir tous les gens de notre société, sans faire de distinction. Nous devons présenter l’invitation de Dieu au salut à toutes personnes, de toutes origines, langues, races et cultures. Ce salut n’est disponible que par le sang versé de Jésus-Christ sur la croix, mort à notre place pour expier nos péchés. Mais si nous rejetons ce sacrifice, il n’existe pas d’autre sacrifice par lequel nous puissions être réconciliés avec Dieu. Il n’y a aucun autre nom sous le ciel par lequel les hommes puissent être sauvés (Actes 4.12). Il n’y a pas de temps à perdre ; c’est aujourd’hui le jour du salut (2 Corinthiens 6.2).


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble de l’Ancien Testament

Le livre de Zacharie