Que doit faire un chrétien marié à un incroyant ?



 


Question : « Que doit faire un chrétien marié à un incroyant ? »

Réponse :
Être marié à un incroyant peut être une des épreuves les plus difficiles de la vie chrétienne. Le mariage est une alliance sacrée qui unit deux êtres pour n’en faire plus qu’un (Matthieu 19.5). Il peut être très difficile pour un croyant et un incroyant de vivre en harmonie (2 Corinthiens 6.14-15). Si l’un des conjoints est devenu chrétien après son mariage, le combat inhérent au fait de vivre sous deux autorités différentes apparaît rapidement.

Les chrétiens qui se retrouvent dans cette situation cherchent souvent à rompre les liens du mariage parce qu’ils sont convaincus que c’est le seul moyen de réellement glorifier Dieu. Pourtant, sa Parole dit le contraire. Il est très important, non seulement de ne pas se complaire dans cette situation, mais aussi de chercher des manières de glorifier Dieu dans ces circonstances difficiles (1 Corinthiens 7.17). La Bible aborde le cas des croyants mariés à des incroyants en 1 Corinthiens 7.12-14 : « Si un frère a une femme non croyante et qu’elle soit d’accord d’habiter avec lui, qu’il ne divorce pas d’elle ; et si une femme a un mari non croyant et qu’il soit d’accord d’habiter avec elle, qu’elle ne divorce pas de son mari. En effet, le mari non croyant bénéficie de la sainteté de la femme, et la femme non croyante bénéficie de la sainteté de son mari. »

Les chrétiens mariés à des incroyants doivent prier que la puissance du Saint-Esprit leur donne de pouvoir témoigner de Christ et de vivre à la lumière de la présence de Dieu (1 Jean 1.7). Ils doivent aspirer à ce que la puissance transformatrice de Dieu change leur cœur et produise en eux les fruits du Saint-Esprit (Galates 5.22-23). Une femme chrétienne doit avoir un cœur soumis, même si son mari est incroyant (1 Pierre 3.1) ; pour y parvenir, elle devra rester proche de Dieu et compter sur sa grâce.

Les chrétiens ne sont pas appelés à vivre en solitaires : ils ont besoin d’un soutien extérieur, par exemple de celui de l’Église ou de groupes d’étude biblique. Le fait que le conjoint soit incroyant n’annule en rien le caractère sacré de la relation maritale et chaque chrétien devrait avoir pour priorité de prier pour son conjoint et d’être un bon exemple pour lui, pour que la lumière de Christ brille avec éclat (Philippiens 2.14). Puisse la vérité exprimée en 1 Pierre 3.1, verset selon lequel un conjoint peut être « gagn[é] », devenir l’espoir et le but de chaque chrétien marié à un incroyant.


Retour à la page d'accueil en français

Que doit faire un chrétien marié à un incroyant ?