Que dit la Bible de la peine de mort ?



 


Question : « Que dit la Bible de la peine de mort ? »

Réponse :
La Loi de l’Ancien Testament exigeait la peine de mort pour divers crimes : meurtre (Exode 21.12), enlèvement (Exode 21.16), zoophilie (Exode 22.19), adultère (Lévitique 20.10), homosexualité (Lévitique 20.13), fausse prophétie (Deutéronome 13.5), prostitution et viol (Deutéronome 22.4), etc. Dieu a cependant souvent montré sa miséricorde dans des cas où la peine de mort aurait dû s’appliquer. David a commis un adultère et un meurtre, mais pourtant, Dieu ne le lui a pas fait payer de sa vie (2 Samuel 11.1-5, 14-17, 2 Samuel 12.13). En fin de compte, chacun de nos péchés mériterait la peine de mort, car le salaire du péché, c’est la mort (Romains 6.23), mais heureusement, Dieu manifeste son amour pour nous en ne nous condamnant pas (Romains 5.8).

Quand les pharisiens ont amené à Jésus une femme prise en flagrant délit d’adultère et lui ont demandé si elle devrait être lapidée, Jésus a répondu : « Que celui d’entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. » (Jean 8.7) Ce passage ne doit pas être utilisé pour montrer que Jésus rejette la peine capitale dans tous les cas : il mettait tout simplement en évidence l’hypocrisie des Pharisiens, qui ne se souciaient pas vraiment de la lapidation de cette femme (d’ailleurs, où était l’homme pris en flagrant délit d’adultère avec elle ?), mais voulaient seulement le piéger pour lui faire violer la Loi de l’Ancien Testament. C’est Dieu qui a mis en place la peine de mort : « Si quelqu’un verse le sang de l’homme, son sang sera versé par l’homme, car Dieu a fait l’homme à son image. » (Genèse 9.6) Jésus aurait approuvé de la peine de mort dans certains cas, mais il a aussi fait preuve de grâce là où elle aurait dû être appliquée (Jean 8.1-11). L’Apôtre Paul reconnaît clairement l’autorité des gouvernements d’instituer la peine capitale quand cela s’avère approprié (Romains 13.1-5).

Que doit donc penser un chrétien de la peine de mort ? D’abord, nous devons nous souvenir que c’est Dieu qui l’a mise en place dans sa Parole ; il serait donc présomptueux de prétendre avoir une morale plus élevée que la sienne : Dieu est parfait et ses normes sont les meilleures. Elles ne s’appliquent d’ailleurs pas qu’à nous, mais aussi à lui-même. Dieu aime infiniment et sa miséricorde est infinie, de même que sa colère, le tout en parfait équilibre.

Ensuite, nous devons reconnaître que Dieu a délégué aux gouvernements l’autorité de déterminer quand la peine capitale s’applique (Genèse 9.6, Romains 13.1-7). Il n’est pas biblique de prétendre que Dieu s’oppose toujours à la peine de mort. Les chrétiens ne doivent pas se réjouir de son application, mais ils ne doivent pas non plus s’opposer au droit des gouvernements d’exécuter les auteurs des crimes les plus atroces.


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible de la peine de mort ?