La scientologie est-elle une confession chrétienne ou une secte ?



 


Question : « La scientologie est-elle une confession chrétienne ou une secte ? »

Réponse :
La scientologie est une religion difficile à résumer. Elle a été fondée en 1953 par l’auteur de science-fiction L. Ron Hubbard et a gagné en popularité grâce aux stars hollywoodiennes qui y ont adhéré. Hubbard est devenu multimillionnaire par ce moyen. En fait, une des critiques les plus couramment adressées à la scientologie est qu’elle ne serait rien d’autre qu’une machine à faire de l’argent très complexe. Le Los Angeles Times a rapporté que la politique financière de l’organisation serait, d’après les mots de son fondateur, « MAKE MONEY, MAKE MORE MONEY, MAKE OTHERS PRODUCE SO AS TO MAKE MONEY » (« GAGNER DE L’ARGENT, TOUJOURS PLUS D’ARGENT, ET RENDRE LES GENS PRODUCTIFS DE MANIÈRE À FAIRE DE L’ARGENT », Joel Sappell et Robert W. Welkos, « The Scientology Story, Part 2 : The Selling of a Church » (« L’histoire de la scientologie, partie 2 : Une église vendue ») Latimes. Lundi 25/6/1990, page A1.1. Los Angeles Times. WEB. 23/11/2015).

La scientologie enseigne que l’homme est un être immortel (appelé Thetan), non originaire de cette planète et prisonnier de la matière, de l’énergie, de l’espace et du temps (en anglais Matter, Energy, Space and Time : MEST). Pour les scientologues, le salut s’obtient par un processus appelé « auditing », par lequel on retire des « engrammes » (en résumé, des souvenirs de souffrances inconscientes passées qui créent un blocage d’énergie). L’auditing est un long processus qui peut coûter des centaines de milliers de dollars. Une fois que tous les engrammes sont retirés, le Thetan contrôle à nouveau les MEST au lieu d’être contrôlé par eux. Chaque Thetan sera constamment réincarné jusqu’à ce qu’il atteigne le salut.

La scientologie est une religion très coûteuse à suivre. Chaque aspect de sa pratique est toujours lié à une forme d’honoraires. C’est pourquoi cette religion n’attire que les gens fortunés. C’est aussi une religion très stricte, qui punit sévèrement ceux qui essayent de la quitter et d’abandonner ses enseignements. Ses « écritures« se limitent aux écrits et enseignements de L. Ron Hubbard.

Bien que les scientologues prétendent que la scientologie est compatible avec le christianisme, la Bible contredit chacune de leurs croyances : elle enseigne que Dieu est le seul Créateur souverain de l’univers (Genèse 1.1), que l’humanité a été créée par Dieu (Genèse 1.27), que l’homme ne peut être sauvé que par la grâce, par le moyen de la foi en l’œuvre accomplie par Jésus-Christ (Philippiens 2.8), que le salut est un don gratuit que l’humanité ne peut mériter (Éphésiens 2.8-9) et que Jésus-Christ est vivant et assis à la droite de Dieu le Père en ce moment-même (Actes 2.33, Éphésiens 1.20, Hébreux 1.3), en attendant le temps où il rassemblera son peuple pour qu’il demeure avec lui au ciel pour l’éternité. Tous les autres seront jetés dans un enfer bien réel et séparés de Dieu pour l’éternité (Apocalypse 20.15).

La scientologie nie catégoriquement l’existence du Dieu de la Bible, du ciel et de l’enfer. Pour les scientologues, Jésus-Christ n’était qu’un bon maître spirituel, malheureusement exécuté à tort. La scientologie diffère du christianisme biblique sur chacune des doctrines essentielles. Voici quelques-unes des différences les plus importantes :

Dieu : La scientologie croit qu’il y a de nombreux dieux, dont certains sont supérieurs à d’autres. Le christianisme biblique, lui, ne reconnaît que le seul vrai Dieu qui s’est révélé à nous dans la Bible et à travers Jésus-Christ. Ceux qui croient en lui ne peuvent adhérer à la fausse conception de Dieu qu’enseigne la scientologie.

Jésus-Christ : Comme les autres sectes, la scientologie nie la divinité de Christ. Au lieu d’avoir une vision biblique de Christ et de ce qu’il a fait, ils lui attribuent les caractéristiques d’une sorte de dieu inférieur ayant obtenu un statut légendaire au fil des années. La Bible enseigne clairement que Jésus était Dieu fait chair et que par son incarnation, il a pu devenir le sacrifice ultime pour nos péchés. C’est par la mort de Christ et sa résurrection que nous avons l’espérance de la vie éternelle avec Dieu (Jean 3.16).

Le péché : La scientologie croit en la bonté inhérente de l’homme et enseigne que dire à un homme qu’il est mauvais ou doit se repentir est méprisable et un véritable outrage. La Bible, au contraire, enseigne que l’homme est pécheur et que son seul espoir est d’accepter Jésus-Christ comme son Sauveur et Seigneur (Romains 6.23).

Le salut : La scientologie croit en la réincarnation et que le salut personnel pendant notre vie est d’être délivré du cycle de mort et de renaissance qui y est associé. Ils croient que la pratique religieuse de toutes les confessions est un moyen universel d’accès à la sagesse, au discernement et au salut. La Bible, au contraire, enseigne qu’il n’y a qu’un seul chemin pour être sauvé : Jésus-Christ. Jésus lui-même a dit : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. » (Jean 14.6)

En comparant les enseignements de la scientologie avec ceux de la Bible, on constate qu’ils n’ont pratiquement rien en commun. La scientologie entraîne loin de Dieu et de la vie éternelle. Bien qu’elle revête parfois ses croyances d’un vocabulaire « chrétien », elle est en fait diamétralement opposée au christianisme sur chaque point de doctrine essentiel. Elle n’a très clairement rien à voir avec le christianisme.


Retour à la page d'accueil en français

La scientologie est-elle une confession chrétienne ou une secte ?