Qu’est-ce que la théorie de l’intervalle ? S’est-il passé quelque chose entre Genèse 1.1 et 1.2 ?



 


Question : « Qu’est-ce que la théorie de l’intervalle ? S’est-il passé quelque chose entre Genèse 1.1 et 1.2 ? »

Réponse :
Genèse 1.1-2 dit : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre n’était que chaos et vide. Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme et l’Esprit de Dieu planait au-dessus de l’eau». La théorie de l’intervalle est l’idée selon laquelle Dieu avait d’abord créé une terre qui fonctionnait parfaitement, avec des animaux, y compris les dinosaures et les autres créatures que nous ne connaissons que par leurs traces fossiles, avant qu’un événement, probablement la chute de Satan sur la terre, ne vienne la détruire complètement, si bien qu’elle est devenue chaos et vide. À partir de là, Dieu a tout recommencé et a recréé la terre sous sa forme paradisiaque, comme décrit dans la Genèse. Cette théorie, distincte de l’évolution théiste et du créationnisme terre jeune, est appelé aussi créationnisme vieille terre, créationnisme de l’intervalle et théorie de la reconstruction des ruines.

Le créationnisme terre jeune considère Genèse 1.1 comme un résumé de l’ensemble du chapitre 1, d’après une forme narrative hébraïque. Le verset 1 dit que Dieu a créé le ciel et la terre, puis le verset 2 entame un récit détaillé de cette création. L’affirmation que « la terre n’était que chaos et vide. Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme » (Genèse 1.2) a néanmoins de quoi surprendre. Certains théologiens conservateurs sont gênés par le fait que Dieu ait crée une terre informe et n’allant nulle part, ce qui les mène à la théorie de l’intervalle, c’est-à-dire à une perspective vieille terre, pour l’expliquer.

D’après les partisans conservateurs de la théorie de l’intervalle, Genèse 1.1 décrit la création divine originale, parfaite en tout point ; puis, entre les versets 1 et 2, Satan s’est rebellé au ciel et a été jeté dehors. Son péché a « ruiné » la première création, entraînant sa destruction et la mort qui s’est ensuivie, si bien que la terre est devenue « chaos et vide », prête à être « reconstruite ». La durée de l’intervalle de temps n’est pas indiquée, mais il pourrait s’agir de millions d’années.

La chute de Satan doit évidemment avoir eu lieu avant celle d’Adam : autrement, il n’y aurait pas eu de tentation dans le jardin. Les créationnistes terre jeune pensent que la chute de Satan a eu lieu après Genèse 1.31. Les créationnistes de l’intervalle pensent qu’elle a eu lieu entre Genèse 1.1 et 2.

Un des problèmes posés par cette théorie est qu’elle implique la mort et la destruction avant la chute d’Adam. Romains 5.12 dit : « C’est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, de même la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché. » Les partisans de la théorie de l’intervalle répondent qu’il y a eu deux mondes et que le péché de Satan a entraîné la mort sur la première création, quelle qu’elle soit, alors que le péché d’Adam a entraîné la mort sur la recréation, le règne de l’homme. Par le péché d’Adam, le mal est entré dans notre monde et le règne de l’homme a été maudit. Mais la rébellion existait déjà en-dehors du règne de l’homme (dans le règne spirituel), puisque Satan et ses anges étaient déjà tombés (Ésaïe 14.12-14, Ézéchiel 28.12-18). Le péché ne pouvait entrer dans le règne de l’homme qu’avec la permission de celui-ci. Satan, par l’intermédiaire du serpent, l’a tenté avec succès pour le pousser à faire ce choix.

Une autre objection à cette théorie est que si quelque chose d’important s’était passé entre Genèse 1.1 et 1.2, Dieu nous l’aurait dit plutôt que de nous laisser tenter de le déterminer par nous-mêmes. De plus, Genèse 1.31 dit que Dieu a déclaré que sa création était « très bon[ne] », ce qu’il aurait difficilement pu affirmer si le mal avait déjà fait son entrée à cause de la chute de Satan pendant l’intervalle.

Il est possible d’adhérer à une création en six jours littéraux tout en admettant la théorie de l’intervalle, laquelle n’implique pas que l’évolution soit vraie, puisque l’intervalle est survenu avant le premier jour de Genèse 1.3. C’est pourquoi certains spécialistes conservateurs adhèrent à cette théorie, même s’ils sont moins nombreux qu’à l’époque de ses premiers partisans, C. I. Scofield et J. Vernon McGee.

Cependant, beaucoup de partisans de la théorie de l’intervalle cherchent à réconcilier les théories évolutionnistes vieille-terre avec le livre de la Genèse, une réconciliation qui s’avère difficile. À première vue, le texte de Genèse 1 ne donne pas du tout l’impression qu’il y a eu un intervalle entre les deux premiers versets. Genèse 1.1 nous dit que Dieu a créé le ciel et la terre et Genèse 1.2 précise que cette terre était d’abord informe, vide et sombre, inachevée et inhabitée. Le reste de Genèse 1 raconte comment Dieu a achevé cette terre informe, vide et sombre en la remplissant de vie, de beauté et de bonté.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que la théorie de l’intervalle ? S’est-il passé quelque chose entre Genèse 1.1 et 1.2 ?